Nicolas Sarkozy fragilise le 20h de TF1, Julian Bugier affole France 2

Nicolas Sarkozy révèle avoir été opéré d’urgence en 2007

Nicolas Sarkozy: L’ancien président réaffirme son « amitié » pour Gérald Darmanin

Et je ne dois plus être dans le combat politique.

"Je ne prépare pas un retour". L'ancien chef de l'Etat estime en revanche qu'il a un devoir vis-à-vis de la France, pays qu'il avait dirigé de 2007 à 2012.

"Ce n'est pas mon choix, le président de la République n'est pas un homme sous influence [.] Jean Castex est un homme que j'ai toujours apprécié et en qui j'ai toujours eu confiance", déclare Nicolas Sarkozy à propos du nouveau Premier ministre.

"Il a eu beaucoup de succès, de capacité d'innovation, notamment dans la gestion de la crise de 2009", a-t-il poursuivi, saluant également "la fidélité" de Nicolas Sarkozy à ses convictions.

L'ancien chef de l'État, qui sort un ouvrage retraçant les débuts de son quinquennat, est revenu sur le gouvernement de Jean Castex et les rapports qu'il entretient avec Emmanuel Macron. Quant au reste, la lutte pour le droit des femmes et le respect des femmes, ce n'est pas une plaisanterie (.) Mais, je vous demande de bien comprendre cela et je demande à tous ceux qui nous écoutent de bien le comprendre: "sans la présomption d'innocence, il n'y a pas de démocratie, il n'y en a pas" a réagi Nicolas Sarkozy: "Je ne le dis pas parce que Gérald est un ami, je le dis pour la démocratie et l'état de droit". L'ancien président en a profité pour donner des conseils à l'actuel locataire de l'Elysée, mais aussi pour marquer un soutien fort à Gérald Darmanin.

Depuis son arrivée à l'Elysée, Emmanuel Macron avait sollicité Nicolas Sarkozy à plusieurs reprises.

"L'arrogance c'est un très grave défaut que j'ai essayé de jamais avoir", a déclaré l'ancien président de la république sur TF1. "Quand il a une question, un problème, qu'il souhaite en parler avec l'un de ses prédécesseurs, pour moi c'est plutôt bon signe". Plaidant pour le volontarisme pour face à la crise, il a toutefois mis en garde E. Macron contre toute forme d'arrogance. "Ces vérités martelées à la télévision, la radio, sans pouvoir les discuter les gens les ressentent comme une grande arrogance", a-t-il déploré dans une réponse plus générale.

Dernières nouvelles