La capsule s’est amarrée avec succès, les astronautes sont dans l’ISS — SpaceX

SpaceX | Lancement réussi pour les 2 astronautes de la NASA

Les premiers astronautes transportés par SpaceX à bord de l'ISS [VIDÉOS]

Le chemin a été long, jalonné d'échecs et de retards, mais le résultat est là et dessine clairement une nouvelle étape de l'histoire spatiale avec, d'un côté, une possible privatisation de l'orbite terrestre basse et l'accélération des ambitions de conquête, vers la Lune vers 2024 puis Mars à l'horizon 2035. Une première depuis neuf ans.

Le véhicule spatial Crew Dragon et ses deux astronautes (ici au moment de l'amarrage) sont arrivés dimanche vers 16h15 à la station spatiale internationale [NASA - Keystone] Les deux amis, d'anciens pilotes militaires, ont retrouvé dans l'ISS les habitants actuels, leur compatriote américain Chris Cassidy et deux astronautes russes, pour une photo collective.

Sans voyage vers la Lune ou vers Mars, la mission de SpaceX vers l'ISS qui accueille des astronautes depuis 1998 peut sembler un pas modeste dans l'exploration spatiale. La Nasa y voit, pourtant, une révolution.

"Le lancement d'aujourd'hui démontre que l'avenir appartient à l'industrie spatiale privée", a-t-il dit, après avoir fait applaudir Elon Musk, le fondateur de SpaceX en 2002.

La Nasa dépendait depuis 2011 de l'agence spatiale russe Roscosmos pour envoyer des astronautes dans la Station spatiale internationale (ISS).

Samedi, dans la mythique salle d'allumage du centre Kennedy, ce n'était pas un homme de la NASA qui a donné le " go " ultime pour le décollage, mais le directeur de lancement de SpaceX, Michael Taylor, les officiels de l'agence spatiale américaine n'ayant pas de rôle formel dans le compte à rebours. C'est également moins que les 86 millions demandés auparavant par la Russie pour un ticket-aller retour à bord de leurs capsules Soyouz, précise l'analyste dans un article publié sur The Conversation. Le même partenariat fut proposé au géant Boeing, mais le développement de la capsule Starliner a pris du retard. Le phénomène a forcé le porte-parole du patron de l'agence spatiale russe à sortir de son silence.

Vers l'ouverture de l'espace au tourisme?

Sputnik rapporte qu'elle a été présentée par Elon Musk comme "un indicateur super high tech de zéro-g (gravité nulle) ".

Amener des hommes dans la station spatiale internationale, une mission de routine? Toutes ces belles promesses dépendent toutefois de la réussite de cette mission, qui pourrait durer jusqu'en août. "Les sociétés privées d'aérospatiale ont depuis longtemps prédit l'avènement du tourisme spatial, mais la capsule Dragon de SpaceX rend cette perspective plus réaliste que jamais", analyse la spécialiste américaine, bien que cette réalité ne sera pas celle du citoyen lambda.

Dernières nouvelles