Le rover martien Perseverance prêt à décoller

Feu vert au lancement jeudi du rover martien Perseverance

Perseverance fait trois mètres de long pèse une tonne et emporte sept instruments scientifiques. Le rover a 19 caméras et deux microphones

Le robot scientifique, qui pèse environ 1043 kilogrammes, transportera également l'hélicoptère Ingenuity Mars, une démonstration technologique qui marque la première tentative de vol motorisé et contrôlé sur une autre planète.

En effet, les prévisions météo sur la Floride se montraient alors particulièrement favorables, avec 80 % de chances de pouvoir décoller, et le décollage est intervenu sous un ciel parfaitement dégagé, à 11 h 50 UTC, depuis la base militaire de Cape Canaveral, à l'aide d'un lanceur Atlas 5 (541).

Le vaisseau est maintenant sorti de l'ombre de la Terre et les températures sont désormais normales.

Mars pourrait donc avoir l'an prochain trois rovers en activité, avec l'Américain Curiosity, qui a parcouru 23 km sur la planète rouge depuis 2012. Un générateur au plutonium rechargera ses batteries. Rover nouvelle-génération à six roues, le robot est équipé d'un hélicoptère chargé de tester l'équipement en vue de futures missions habitées et de chercher des traces de vie passées sur la planète. Le but est de prouver la faisabilité du concept. Il partira à la recherche de traces anciennes de vie et devra répondre à la question de savoir si Mars est habitable.

" Il n'y aurait pas de plus grande découverte dans l'histoire de l'humanité que de trouver de la vie dans un monde qui n'est pas le nôtre", a déclaré le chef de l'agence spatiale américaine Jim Bridenstine, lors de la conférence de presse post-lancement. Des éléments qui ont donné lieu sur Terre à la naissance de microbes.

Perseverance aura à sa disposition une panoplie d'instruments scientifiques pour étudier les roches et poussières sur place mais un volet important de la mission consistera à collecter des échantillons qui seront ramenés ensuite sur Terre à l'occasion d'une future mission.

La preuve indiscutable de vie passée sur Mars ne sera très probablement pas confirmée, si elle existe, avant l'analyse de ces échantillons la décennie prochaine, selon Thomas Zurbuchen, chef scientifique de la NASA.

Le choix du site d'étude ne doit rien au hasard puisqu'il s'agit du cratère de Jezero, vieux de 3,8 milliards d'années et possiblement un ancien delta.

Plus de 350 géologues, géochimistes, astrobiologies et spécialistes de l'atmosphère participent à cette mission qui aura une durée d'au moins deux ans.

Dernières nouvelles