Il utilise l'aide publique allouée au coronavirus pour s'offrir une Lamborghini

Une Lamborghini Huracan

Il s’offre une Lamborghini avec l’argent d'un programme fédéral anti Covid CC0 nguyendungk51

Il ne s'attendait pas à ce qui allait arriver ensuite.

Il détourne une aide de l'Etat pour s'acheter une voiture de luxe!

Afin d'éviter que des personnes ne se retrouvent sans le sou en raison de la crise sanitaire du coronavirus, de nombreux pays ont organisé des dispositifs d'aides financières. Certains en profitent alors pour détourner le système.

En tout, David T. Hines aurait demandé près de 13,5 millions de dollars en prêts de protection de chèques de paie au nom de différentes entreprises grâce à de fausses déclarations sur les dépenses salariales des employés auprès de la Bank of America, mais n'aurait obtenu que les 4 millions de dollars.

Le chef d'entreprise David T. Hines a formulé plusieurs demandes pour bénéficier de prêts de la part du Paycheck Protection Program. En réalité, ses employés n'existaient pas ou ne gagnaient qu'une toute petite partie de la somme qu'il avait demandée. Elle coûte 318 000 dollars.

Sitôt l'argent versé, il l'a en effet dépensé sur des sites de rencontres, en bijoux de luxe, vêtements, hôtel à Miami Beach... Malheureusement, il ne s'attendait pas à un retournement de situation. Forcément, cela a attiré l'attention des autorités qui ont tout de suite saisi la voiture et le reste de l'argent sur son compte en banque.

Après avoir commis un délit de fuite avec sa Lamborghini, il a été arrêté et démasqué.

Depuis, il est accusé de fraudes bancaires et fausses déclarations à une institution bancaire aux États-Unis et risque jusqu'à 70 ans de prison. Devant la justice, son avocat affirme que David T.Hines avait besoin de cet argent: c'est " un entrepreneur honnête qui, comme des millions d'Américains, a souffert financièrement pendant la pandémie ". L'accusé a finalement été libéré sous caution mais assigné à résident.

Dernières nouvelles