Voici pourquoi Donald Trump veut l'interdire aux Etats-Unis — TikTok

Trump annonce qu'il va interdire Tik Tok aux Etats-Unis

High-tech Trump annonce qu'il va interdire Tik Tok aux Etats Unis Media Censure à Hong Kong Tik Tok suspend son application les géants américains résistent

Des responsables américains ont exprimé ces dernières semaines la crainte que TikTok ne soit utilisée par Pékin à des fins négatives pour les Etats-Unis, en récupérant, par exemple, des données personnelles pour les services de renseignement chinois. " En ce qui concerne TikTok, nous l'interdisons aux Etats-Unis", a déclaré Donald Trump à des journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One.

Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, avait fait savoir mercredi qu'il ferait une "recommandation " à la Maison-Blanche cette semaine. Cette application, qui appartient au groupe chinois ByteDance, faisait l'objet d'une enquête du CFIUS, l'agence américaine chargée de s'assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale.

TikTok a toujours nié partager les données de ses utilisateurs avec les autorités chinoises, rapporte Le Figaro.

Le président Donald Trump a annoncé vendredi qu'il allait interdire TikTok aux Etats-Unis.

Selon le Wall Street Journal et l'agence Bloomberg, le président était sur le point de signer un ordre officiel pour obliger la maison-mère chinoise à vendre sa filiale américaine au nom de la protection de la sécurité nationale.

Le mois dernier, des utilisateurs de TikTok ont déclaré avoir en partie "saboté" le meeting de Donald Trump de Tulsa, qui devait symboliser la relance de la campagne du président sortant, mais n'avait pas attiré les foules attendues. "Notre seul objectif est de rester une plateforme animée et dynamique appréciée de tous", déclarait mercredi dans une note de blog le PDG de TikTok, Kevin Mayer, qui est américain.

"Tout le secteur d'activité est examiné de près, et avec raison".

Créée en 2016 sous le nom de Douyin et propriété de la société chinoise ByteDance, TikTok est une application mobile, la deuxième la plus téléchargée en 2019 derrière WhatsApp. "Nous l'acceptons et relevons le défi", détaillait-il. Cette annonce fait suite à la plainte des élus républicains qui craignent que ce réseau social ne soit utilisé pour interférer dans l'élection présidentielle américaine de 2020.

James Lewis, chef du programme de politique des technologies au Center for Strategic and International Studies, estime que le risque de sécurité encouru en utilisant TikTok est "proche de zéro". D'autres pays s'interrogent également, et, le 30 juin, l'Inde a même interdit TikTok, tout comme 59 autres applications chinoises, pour "assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien".

Dernières nouvelles