Ellen DeGeneres s'excuse pour le climat de travail toxique de son émission

Ellen De Generes- Charley Gallay- Getty Images North America- AFP

Ellen De Generes- Charley Gallay- Getty Images North America- AFP Plus

L'animatrice prend la parole et présente ses excuses.

"Be kind" (soyez gentils, en français): ces mots, Ellen DeGeneres en a fait le mantra de l'émission qui porte son nom. Mais on apprend aujourd'hui qu'ils font rire jaune une grande partie de son équipe. L'Américaine serait l'une des femmes les mieux payées à la télévision: avec 50 millions de dollars (environ 42,5 millions d'euros) par an, elle serait à la tête d'une fortune de 330 millions de dollars (plus de 280 millions d'euros), d'après les informations du Guardian.

Alors que plusieurs producteurs de son émission sont visés par des accusations de harcèlement et de racisme, Ellen DeGeneres a décidé de présenter ses excuses. Dans une lettre adressée à ses employés, l'animatrice américaine s'est excusée.

"Le premier jour de notre émission, j'ai dit à tout le monde lors de notre première rencontre que The Ellen DeGeneres Show serait un lieu de bonheur - personne n'élèverait jamais la voix, et tout le monde serait traité avec respect", a-t-elle écrit.

" De toute évidence, quelque chose a changé et j'en suis désolée".

"Comme nous avons connu une croissance exponentielle, je n'ai pas été en mesure de rester au top de tout et j'ai compté sur les autres pour faire leur travail comme ils savaient que je voudrais qu'ils le fassent". Maintenant, Ellen DeGeneres elle-même a parlé de la question. "Visiblement, certains ne l'ont pas fait (...) ceci va désormais changer et je m'engage à ce que tout ceci ne se reproduise pas", a-t-elle assuré.

C'est pourquoi les récentes accusations à l'encontre du programme ont tant surpris aux États-Unis.

Le média américain a recueilli les témoignages de dix anciens employés et d'une personne qui travaille encore pour l'émission, tous anonymes.

Il a été précédemment allégué que les producteurs exécutifs de l'émission, Ed Glavin, Mary Connelly et Andy Lassner, étaient les personnes accusées d'inconduite au travail, et non DeGeneres elle-même.

Dernières nouvelles