Bizutage au centre de formation, le club porte plainte — ASSE

Saint-Etienne des apprentis footballeurs roués de coups de bâtons pour un bizutage une enquête ouverte

Ligue 1 : Une plainte déposée après un bizutage musclé dans un centre de formation de l'AS Saint-Etienne

En marge de la finale de la Coupe de France perdue contre le Paris Saint-Germain (0-1) le 24 juillet dernier, un incident a eu lieu au sein du centre de formation de l'AS Saint-Etienne.

Selon L'Equipe, de nombreux pensionnaires du centre de formation de L'Etrat (Loire) se sont réunis ce soir là pour assister ensemble à la rencontre. Mais, à cette occasion, certains des joueurs les plus âgés du centre de formation auraient bizuté les plus jeunes. Pas vraiment ce qu'on appelle une tradition chez les Verts, selon le journal sportif. Malgré une commotion, leur état de santé n'a pour autant nécessité aucune hospitalisation. Une enquête interne a alors été déclenchée, et elle a abouti à l'identification de trois jeunes.

Plusieurs réunions de crise se seraient alors tenues au siège du club, en présence notamment de Philippe Guillemet, le directeur du centre de formation de l'ASSE, de Gérard Fernandez, le responsable du recrutement des jeunes, et de Xavier Thuilot, le directeur général des services. Une affaire sur laquelle vient justement de communiquer l'ASSE.

Ces dernières semaines, l'AS Saint-Étienne a alimenté l'ensemble des médias français après la mise à l'écart de Stéphane Ruffier. "Deux pensionnaires ont été convoqués à un entretien préalable à une éventuelle sanction et mis à pied à titre conservatoire". Après confession à leurs éducateurs, les deux victimes ont entraîné la réaction du club qui avait décidé dans la foulée de déposer plainte contre X auprès de la gendarmerie. Un troisième se retrouve quant à lui exclu temporairement. Le club est prêt à collaborer avec les autorités afin de déterminer précisément toutes les responsabilités.

Dernières nouvelles