Les stratégies du Maroc pour la relance économique post-Covid19

Le discours royal en 4 points

Fête du Trône : le discours de l'après-Covid-19

C'est sous le signe de l'optimisme que le Roi Mohammed VI a entamé son discours en mettant en exerce la force pérenne des liens entre le Trône et le Peuple, qui font "indissolublement corps, dans les heures fastes comme dans l'adversité".

"Ainsi, l'intérêt bienveillant que Je porte à la santé de chaque citoyen marocain et à la sécurité de sa famille est à l'aune de mes préoccupations à l'égard de mes propres enfants et de ma propre famille". "Je salue aussi les citoyennes et les citoyens pour l'esprit solidaire et l'engagement responsable dont ils ont fait preuve pendant la période de confinement, tant sur le plan individuel que collectif et Je félicite notamment les acteurs de la société civile qui ont su prendre de louables initiatives", a indiqué le monarque.

Il s'agit d' "un discours en parfaite cohérence avec le contexte actuel marqué par le déclenchement de la crise sanitaire et par ses répercussions diverses et profondes aussi bien sur le plan économique que social", a souligné M. El Hiri dans une déclaration à la MAP. Il a permis la mobilisation de 33 milliards 700 millions de dirhams. Les dépenses engagées jusqu'à ce jour dépassent 24 milliards de dirhams.

"Pour relancer son économie, le Royaume pense affecter 5 milliards de dirhams à la Caisse Centrale de Garantie".

"En outre, Nous avons orienté le gouvernement pour qu'il appuie la résilience des secteurs touchés, qu'il préserve les emplois et soutienne le pouvoir d'achat des ménages restés sans moyens de subsistance", précise le Chef de l'État. Toutes choses ayant conduit le Maroc à adopter certaines mesures pour faire face aux répercussions de la pandémie.

D'emblée, le roi Mohammed VI a reconnu dans son discours que contrecarrer la pandémie a exigé la prise d'une série de décisions difficiles et sévères. Le souverain affirme que ce projet sera déployé dès janvier 2021, mais n'a pas donné plus de détails quant à sa mise en œuvre. Le roi ordonne ainsi le lancement d' "un plan ambitieux de relance économique pour permettre aux secteurs de production de se remettre d'aplomb, d'accroître leur capacité à créer des emplois et à préserver les sources de revenu".

Pour sa toute première intervention télévisée depuis le début de la pandémie, le souverain marocain a frappé fort avec l'annonce de l'injection de 120 milliards de dirhams, soit 11 milliards d'euros, dans l'économie du royaume.

Le Maroc annonce un vaste plan de relance économique. Ce "fonds d'investissement stratégique " d'envergure devrait également servir à financer des grands projets d'investissement public-privé, dans divers domaines.

L'ambassade du Maroc au Panama a célébré le 21è anniversaire de l'accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône, à travers l'organisation de plusieurs activités virtuelles.

A cette fin, il a appelé à la création d'une agence nationale chargée d'assurer la gestion stratégique des contributions de l'Etat et d'évaluer la performance des institutions publiques. Il sera ensuite étendu aux autres couvertures sociales que sont la retraite et l'indemnité pour perte d'emploi.

Cette généralisation de la coucerture sociale vise à "devenir un levier essentiel d'insertion du secteur informel dans le tissu économique national". "Celle-ci devra inclure le planning, le cadre légal ainsi que les options de financement pour parvenir in fine à une généralisation effective de la couverture sociale". Mais le roi met en garde contre "toute instrumentalisation de ce noble projet sociétal à des fins politiques".

Le souverain, qui a fait du volet social la pierre angulaire de son discours à l'occasion de la Fête du Trône s'est également focalisé sur l'économie qui a dû faire face, et continuera de faire face aux conséquences de l'épidémie du coronavirus.

Dernières nouvelles