Trois personnes inculpées au total dans le piratage de Twitter

Trois jeunes dont un mineur de 17 ans inculpés pour avoir piraté les comptes Twitter de Barak Obama et Elon Musk

Piratage massif de Twitter : trois personnes inculpées, dont un jeune homme de 17 ans

Trois personnes au total, dont une domiciliée au Royaume-Uni, ont été inculpées vendredi aux États-Unis pour le spectaculaire piratage mi-juillet de comptes de célébrités sur Twitter, a annoncé vendredi le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

Mason Sheppard, alias "Chaewon", 19 ans, domicilié au Royaume-Uni, a été aussi inculpé pour "complot en vue de commettre une fraude électronique, complot en vue de commettre un blanchiment d'argent et accès intentionnel à un ordinateur protégé". D'après la même source, l'adolescent est actuellement en prison, poursuivi par plus de 30 chefs d'accusation, y compris de fraude organisée, fraude aux communications, vol d'identité, piratage informatique, selon le Procureur d'Etat de Hillsboroug, Andrew Warren. "Je veux dire aux contrevenants potentiels, enfreignez la loi et nous vous trouverons ", a déclaré le procureur américain, David Anderson, officiant à Tampa, en Floride.

Le troisième accusé, un mineur dont l'identité avait été dévoilée plus tôt avant que la justice américaine ne décide de taire son nom, est considéré comme le cerveau de l'opération. Nima Fazeli, alias "Rolex", 22 ans, d'Orlando, en Floride, est lui soupçonné d'avoir aidé et encouragé l'accès intentionnel à un ordinateur protégé.

"Cette affaire montre comment la stratégie qui consiste à suivre la piste financière, ainsi que la collaboration internationale et la collaboration entre organisations publiques et privées, peuvent réussir à démanteler une opération a priori criminelle", a déclaré Kelly Jackson, agent en charge des enquêtes criminelles à l'IRS, l'agence fédérale qui collecte les impôts.

Les pirates ont tweeté à partir de 45 des comptes, accédé aux messages directs de 36 comptes et téléchargé des informations complètes à partir de sept comptes. " Des messages, rapidement effacés par les comptes visés, invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses-spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés", précisait une dépêche de l'AFP. Cela va dans le sens des précédentes déclarations de Twitter, qui affirmait dans un billet de blog qu'un petit groupe d'employés avait été victime d'une attaque de phishing téléphonique. Les crimes de cet individu ont été perpétrés en utilisant les noms de célébrités et de personnalités, mais ils ne sont pas les principales victimes. Que vous profitiez de quelqu'un en personne ou sur Internet, essayant de voler son argent ou sa crypto-monnaie - c'est de la fraude, c'est illégal et vous ne vous en tirerez pas. "Ils étaient très bons pour arnaquer les gens et leur faire communiquer leurs identifiants".

Dernières nouvelles