Le maire de Saint-Etienne tacle le président des Verts

Il n'est pas fermé, mais l'ASSE représente beaucoup selon lui. Maire de Saint-Etienne, l'élu n'a effectivement que très peu goûté la sortie médiatique du président du conseil de surveillance de l'ASSE, Bernard Caïazzo. Et cela est un "petit handicap " pour la cession de l'ASSE. "Si l'ASSE ne trouve pas d'investisseurs, c'est peut-être aussi parce que peu d'investisseurs acceptent de payer plus de 50% des parts en étant minoritaires en droits de vote". Ou que la vente de pépites pour en tirer des profits à court terme ait nui à la construction d'une grande équipe dans le temps (Aubameyang, Payet, Maupay, Saint-Maximin, Matuidi, Ghoulam, Malcuit, Saliba, Bamba, Zouma.).

Le maire de la ville se demande " à quoi a servi l'argent de la vente de ces joueurs ", dont il n'a pas vu " les bénéfices sportifs ".

"Le "prestige" de Nice n'améliore pas le talent de son club qui n'a rien gagné depuis 1997 ou de Bordeaux depuis 2009". Konica-Minolta (ancien sponsor du club, NDLR) en 2004 n'espérait pas vendre plus de photocopieurs à Saint-Etienne!

Jeune révélation de l'AS Saint-Étienne cette saison, le défenseur central Wesley Fofana (19 ans) s'est parfaitement intégré dans le onze de Claude Puel. Il n'en fallait pas plus pour susciter la réaction de Gaël Perdriau.

Gaël Perdriau a par ailleurs pointé la gestion de Bernard Caïazzo et son associé Roland Romeyer.

Dernières nouvelles