Liban : deux impressionnantes explosions à Beyrouth, plusieurs morts

Liban : impressionnante explosion à Beyrouth

Liban : une gigantesque explosion fait trembler Beyrouth, des dizaines de blessés

Il y aurait plusieurs morts, selon des sources médicales libanaises, et les blessés se comptent par dizaines. Leur origine n'était pas connue dans l'immédiat. Les images d'un journaliste anglophone de la chaîne arabe Al Jazeera installé au niveau des hauteurs de la ville montrent un nuage vertical de fumée au moins 26 secondes avant d'entendre une puissante explosion, puis une seconde, deux à trois secondes plus tard. "J'exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l'explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth". Selon des informations préliminaires de médias locaux, l'explosion aurait été causée par un incident dans une zone d'entrepôts sur le port de Beyrouth. Les médias locaux ont, comme sur les réseaux sociaux, diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certains blessés. Le président de la Croix-Rouge libanaise Georges Kettaneh a lui évoqué "des centaines de blessés" dans une déclaration à la télévision libanaise LBC. "Comme toujours, l'Iran est tout à fait disponible pour fournir de l'assistance par tous les moyens nécessaires", a-t-il dit, appelant le Liban à "rester fort". "Les immeubles tremblent", a tweeté un habitant de la ville, affirmant que "toutes les vitres de (son) appartement ont explosé".

Le secteur du port a été bouclé par les forces de sécurité, qui ne laissent passer que la défense civile, les ambulances et les camions de pompiers.

Aux abords, les dégâts matériels et destructions sont importants.

Pour l'heure, la défense civile tente toujours de maitriser l'incendie qui se déroule, alors qu'un hélicoptère de l'Armée Libanaise a été aperçu avec un chargement d'eau pour participer à la lutte contre les flammes. Les vitres de nombreux immeubles ont volé en éclats. Et selon des témoins, jusqu'à la ville côtière de Larnaca, à Chypre, distante d'un peu plus de 200 kilomètres des côtes libanaises.

Après les explosions, de nombreux habitants, dont certains blessés, marchaient vers des hôpitaux dans plusieurs quartiers de Beyrouth. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a présenté ses "condoléances aux familles des victimes" et souhaité "un prompt rétablissement aux nombreux blessés".

Des voitures, avec leurs airbags gonflés, mais aussi des bus ont été abandonnés au beau milieu des routes. Selon un autre, la déflagration a été entendue à des kilomètres. Leurs pays connaît sa pire crise économique depuis des décennies, marquée par une dépréciation monétaire inédite, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques, qui alimentent depuis plusieurs mois la grogne sociale. Vendredi, le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), basé au Pays-Bas, doit en effet rendre son verdict dans le procès de quatre hommes, tous membres présumés du puissant mouvement libanais Hezbollah, accusés d'avoir participé en 2005 à l'assassinat de Rafic Hariri.

Dernières nouvelles