TikTok interdit par Trump aux Etats-Unis: Microsoft propose un rachat

Microsoft négocie l'achat de filiale américaine de TikTok

Trump accorde 45 jours au groupe ByteDance pour conclure la vente de TikTok à Microsoft

Dans un contexte de tensions sino-américaines, les Etats-Unis accusent depuis plusieurs mois la plateforme de pouvoir être utilisée par la Chine à des fins de surveillance.

Plus qu'un mois et demi pour TikTok.

TikTok fermera à cette date, "à moins que Microsoft ou une autre entreprise soit en mesure de l'acheter et de trouver un accord".

Il s'est ensuite entretenu avec Satya Nadella, le patron du groupe Microsoft, qui mène des négociations en vue de racheter la branche américaine de TikTok à sa maison-mère.

L'avenir s'éclaircit pour l'application de partage de vidéos TikTok. Si elle reprenait le contrôle, toutes les données des utilisateurs de TikTok seraient stockées aux États-Unis, à l'abri des regards potentiellement indiscrets du gouvernement chinois.

Alors qu'on apprenait il y a quelques jours que la Maison Blanche souhaitait faire de TikTok une propriété américaine, de plus amples informations sur un rachat des activités de ce réseau par Microsoft, notamment pour le territoire Etatsunien, nous sont parvenues.

À Pékin, le porte-parole de la diplomatie chinoise a affirmé que TikTok respectait scrupuleusement les règles et lois en vigueur.

Sans aller jusqu'à annoncer des mesures de rétorsion, Wenbin Wang a estimé que Washington était en train d'ouvrir "la boîte de Pandore" avec ses mesures visant les entreprises étrangères. "Si tout le monde imite les Etats-Unis, n'importe quel pays pourra prendre des mesures similaires à l'encontre d'entreprises américaines au nom de la sécurité nationale", a-t-il averti. Donald Trump cherche une entreprise capable de racheter entièrement Bytedance non seulement pour les États-Unis, mais aussi en ce qui concerne le Canada, l'Australie, ou encore la Nouvelle-Zélande.

Ainsi, bien que le fait de stocker les données des utilisateurs de TikTok sur des serveurs américains puisse atténuer les inquiétudes concernant l'espionnage chinois, cela n'élimine pas les préoccupations quant aux agences américaines de renseignement qui pourraient faire de même avec une plateforme américaine. Cependant, sans ce type de preuves, Donald Trump n'a pas expliqué comment il pourrait interdire TikTok aux États-Unis. Ses serveurs informatiques sont situés hors de Chine.

Des médias britanniques ont évoqué une relocalisation potentielle de l'entreprise à Londres.

Dernières nouvelles