En Italie, un glacier du Mont Blanc menace de s'effondrer

Un glacier du Mont Blanc menace de se détacher des évacuations sont en cours

Reuters

Pourquoi c'est préoccupant. Les autorités locales ont expliqué, dans l'ordre d'évacuation valable pour trois jours, qu'elles craignaient qu'un bloc de glace de 500'000 mètres cube se détache du glacier.

Les personnes évacuées ont été rassemblées dans la patinoire de Courmayeur pour un premier accueil, en collaboration avec la Croix-Rouge locale.

Plusieurs routes en contrebas qui mènent à la vallée du Val Ferret, située sur un axe nord-est par rapport à Courmayeur, ont été fermées.

Une chute d'un tel amas de glace "pourrait provoquer des dégâts considérables, mais aussi s'étaler sur une large zone", à la façon d'une avalanche, a prévenu ce responsable. Des opérations de sécurisation sont ainsi menées depuis ce matin par les forces de l'ordre et la protection civile. Le maire, Stefano Miserocchi, a déclaré à ce sujet: "Pour les habitants (évacués), nous allons évaluer les solutions à trouver" tandis que "les touristes devront trouver d'autres solutions".

En septembre et octobre 2019, ce glacier de Planpincieux avait déjà menacé de s'effondrer partiellement, sur une portion de près de 250.000 mètres cubes. Pour accéder à la vallée du Val Ferret, il existe une "route alternative", à sens unique alternant: l'accès y est réservé aux sauveteurs, à la police, aux services municipaux et aux personnes autorisées, a précisé Ansa. Les autorités locales, elles, s'inquiètent de la température pour les trois prochains jours en cette période de forte chaleur estivale.

Un fragment des Grandes Jorasses risque de s'effondrer du fait de la chaleur, nécessitant l'évacuation de plusieurs dizaines de résidents et touristes. Un important dispositif de surveillance a, depuis, été mis en place.

Le choc thermique à venir, avec l'alternance de chaud et de froid, "fragilise cette partie du glacier, avec un risque immédiat d'effondrement". "C'est une situation particulièrement dangereuse et la plus propice à un effondrement", a mis en garde ce même responsable.

Dernières nouvelles