Valérie Trierweiler "en état de choc" après son licenciement par Paris Match

"J'ai appris en plein cœur de l'été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans", a indiqué Valérie Trierweiler sur Twitter.

La nouvelle a été révélée par Sandra Muller dans La Lettre de l'audiovisuel mercredi 12 août.

La journaliste Valérie Trierweiler officiait à "Paris Match " depuis 1989. "Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération", écrit-elle. Plus précisément, elle aurait été " remerciée " par Hervé Gattegno, qui a pris la direction du magazine depuis la rentrée dernière, et qui est déjà à la tête du Journal du dimanche. D'abord au service politique, elle a ensuite a été chargée d'une rubrique littéraire.

En 2012, lors de la campagne présidentielle de François Hollande et son début de mandat à l'Élysée, la journaliste avait été obligée de revoir quelque peu ses plans de carrière.

D'après le Parisien et le Figaro, d'autres départs devraient avoir lieu au sein de la rédaction. Et la pandémie de Covid-19 n'y est pas pour rien. " Les ventes au numéro ont été très bonnes pendant tout le confinement, Paris Match est resté très lu tout le premier semestre 2020. Mais comme dans de nombreux médias, les publicités ont disparu, notamment celles pour les produits de luxe ou le tourisme", a expliqué cette même personne au Parisien.

Dernières nouvelles