Amazon prévoit d’ajouter 3500 emplois dans six villes américaines

Ces postes sont à pourvoir dans les divisions techniques et administratives de l'entreprise.

Alors que tout le monde bénit le travail à distance et la numérisation de la consommation, Amazon - l'entreprise capable de croître de 80% en bourse depuis le début de l'année au mépris de la pandémie - mise sur le travail de bureau avec un plan d'expansion de ses sièges physiques dans six villes des États-Unis, ajoutant des milliers d'emplois d'entreprise dans ces domaines. Les équipes de ces villes traitent différents produits, que ce soit AWS, Alexa, Amazon Advertising, Amazon Fashion, OpsTech ou Amazon Fresh.

Amazon prévoit d'embaucher des architectes d'infrastructure cloud, des ingénieurs informatiques, des scientifiques spécialistes des données, des chefs de produits ou encore des concepteurs d'expérience utilisateur.

Amazon a déclaré qu'il prévoyait d'investir 1,4 milliard de dollars dans les bureaux et d'ajouter plus de pieds carrés à chaque emplacement. Comme l'a noté le Wall Street Journal, c'est une approche qui différencie la société de Jeff Bezos des autres géants technologiques. Facebook, par exemple, permet à ses employés de faire du télétravail à temps plein jusqu'en juillet 2021 s'ils le souhaitent et son PDG estime que près de la moitié de ses employés télétravailleront à temps plein d'ici 2030. L'entreprise pense que les employés voudront revenir sur le site plus tard.

Cette annonce intervient quelques jours plus tard la présentation de bons résultats trimestriels. Poussé par une forte augmentation des ventes, en particulier avec ses produits d'épicerie, Amazon a enregistré des bénéfices nets de 5,2 milliards de dollars.

Dernières nouvelles