Apple franchit les 2.000 milliards de dollars de capitalisation — Marché

Apple franchit le seuil des 2.000 milliards de valorisation boursière

Marché : Apple franchit les 2.000 milliards de dollars de capitalisation

Après la publication de résultats trimestriels marqués par une progression du groupe dans tous ses secteurs d'activité et dans toutes les zones géographiques où Apple est présent, l'action Apple a enchaîné les hausses, reprenant à la compagnie pétrolière saoudienne Aramco le titre de première capitalisation boursière mondiale. Mais son cours a depuis beaucoup baissé et la valeur d'Apple est passée devant celle d'Aramco fin juillet. Ils sont suivis par Alphabet, la maison mère de Google, à un peu plus de 1 million de dollars.

L'analyste Daniel Ives, de Wedbush Securites, estimait dans une note récente que plus d'un tiers des iPhone en circulation dans le monde pourraient actuellement être remplacés par des modèles plus récents.

Le franchissement du cap des 2000 milliards de dollars est, aux yeux de l'analyste, "une réussite monumentale qui reflète la domination de la firme de Cupertino à l'ère des cellulaires".

Son action a bondi de près de 60% depuis le début de l'année.

Surtout symbolique, cette étape marque le succès des produits du groupe: Apple a imprimé son empreinte sur la culture populaire avec des appareils à la pointe des technologies, au design aussi soigné que minimaliste, que ses clients sont prêts à payer très chers.

Cette ascension symbolise le poids immense des grands groupes technologiques sur la place new-yorkaise, qui ont tiré vers le haut les indices boursiers depuis le krach du printemps.

L'action du groupe californien est brièvement montée à 468,65 dollars, un cours qui lui confère une capitalisation boursière de 2.004 milliards de dollars. Au dernier comptage officiel, le groupe recensait 4'275'634'000 de titres.

Les tensions de plus en plus sérieuses entre les Etats-Unis et la Chine, avec les problématiques de bannissement de certains services chinois (TikTok, WeChat) et le nouveau bras de fer avec Epic Games sur la commission de 30% prélevée sur chaque transaction dans l'App Store, qui pourrait avoir d'importantes répercussions, ne semblent pas effrayer outre mesure les actionnaires.au moins pour le moment.

Neuf après son arrivée à la tête du groupe, il a récemment rejoint le club des milliardaires selon les calculs de l'agence Bloomberg.

Dernières nouvelles