Airbnb enfin sur les rails pour entrer en Bourse

AIRBNB A DÉPOSÉ UN DOSSIER À LA SEC EN VUE D'UNE ENTRÉE EN BOURSE

AIRBNB A DÉPOSÉ UN DOSSIER À LA SEC EN VUE D'UNE ENTRÉE EN BOURSE

Un dossier confidentiel a été déposé par Aibnb à la SEC afin de faire son entrée en bourse. Mais la direction a un temps gelé le projet en raison de la pandémie de Covid-19.

Cette annonce intervient le jour où Apple dépasse les 2000 milliards de dollars (1830 milliards de francs) de valorisation boursière, signe de la vitalité des groupes de la Silicon Valley malgré la récession. En avril, alors que la crise sanitaire engendrait une pluie d'annulations de réservations, la société de San Francisco a levé un milliard de dollars auprès de fonds d'investissement. Début mai, l'entreprise a annoncé le licenciement d'environ 25% de ses 7.500 employés dans le monde.

L'entreprise américaine semble prête à reprendre les discussions, alors qu'elle annonçait en mai dernier un chiffre d'affaires 2020 " de mois de la moitié " de celui de 2019. "En juin, Airbnb a repris espoir grâce à la reprise des séjours courts et à proximité". Née au tournant des années 2010, l'entreprise relève de la " gig economy " ou économie de partage, et a révolutionné plusieurs secteurs d'activité dans le monde. Elle a opté pour une procédure dite " confidentielle", permise depuis 2012 par une loi américaine et élargie en 2017 aux grosses entreprises par la SEC, qui vise à favoriser les introductions en Bourse sans avoir à révéler publiquement certaines informations financières, du moins pas avant un stade avancé.

Uber, par exemple, a peiné à séduire les investisseurs au printemps 2019. Le géant américain de la location de bureaux partagés a dû reporter son introduction au Nasdaq et son patron Adam Neumann a été évincé. Deux ans plus tard, après de nombreux refus, ils réunissent 600 000 dollars auprès d'un fonds d'investissement.

"Nous pensons qu'une telle conduite est incroyablement irresponsable - nous ne voulons pas y être mêlés, et toute personne engagée ou autorisant ce comportement n'a pas sa place sur notre plateforme", ajoute Airbnb.

L'entreprise avait également créé une équipe destinée à réagir rapidement en cas de problèmes et à prendre des sanctions immédiates contre les utilisateurs qui ne respecteraient pas les nouvelles règles concernant les soirées.

Dernières nouvelles