Coronavirus: Santé publique France note une hausse "exponentielle" des contaminations

En tout, 726.235 personnes ont été testées pour le Covid-19 la semaine dernière, soit un taux de dépistage en hausse de 32%.

L'organisme, dans son bilan hebdomadaire publié jeudi soir, évoque une "progression exponentielle de la transmission du virus" entre les 17 et 23 août en France.

Plus de la moitié des départements ont un taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de personnes infectées, qui dépasse le seuil de 10 pour 100.000 habitants, et six départements sont au-dessus du seuil d'alerte (50 pour 100.000 habitants). Les tests ont permis de détecter 26.890 cas positifs, un chiffre en augmentation de 57% par rapport au précédent point. Ce qui surprend d'autant plus c'est le rebond particulièrement soudain de cet indicateur: la veille, ce mardi, la France avait constaté 3 304 nouveaux cas de coronavirus. Cette progression est plus rapide chez les jeunes adultes (+86% chez les 20-24 ans, +65% chez les 25-29 ans), mais elle concerne "l'ensemble des classes d'âge", souligne l'agence sanitaire, avec par exemple 43% de cas en plus chez les 65-74 ans et 13% en plus chez les personnes âgées d'au moins 75 ans.

Les nouvelles hospitalisations et les admissions en réanimation connaissent également une augmentation en semaine 34, avec 1084 nouveaux patients hospitalisés en raison du Covid-19 et 174 passages en réanimation.

Au 24 août, la France compte 1097 clusters hors Ehpad, dont 352 toujours en cours d'investigation.

En revanche, le nombre d'hospitalisations a reculé à 4.535, contre 4.600 mardi, tout comme celui des cas graves en réanimation qui est tombé à 381, contre 410 il y deux jours.

Dernières nouvelles