Blanquer: "il ne manquera pas d'enseignants" mardi

LE RISQUE QUE LE TOUR DE FRANCE N'AILLE PAS AU BOUT EST

LE RISQUE QUE LE TOUR DE FRANCE N'AILLE PAS AU BOUT EST"TRÈS FAIBLE, DIT BLANQUER

"Il faut être vigilant, mais ne pas oublier les impératifs éducatifs et sociaux", insiste le ministre de l'Education nationale. "Tout ne doit pas être écrasé par la réalité sanitaire", a plaidé Jean-Michel Blanquer ce dimanche, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. La causerie, c'est fort, c'est intense, c'est direct, ça donne confiance, ça parle au cœur et aux tripes. Il souhaite maintenir le "cap des réformes" avec, comme double objectif, "l'élévation générale du niveau scolaire et la lutte contre les inégalités". Il y aura des états-généraux du numérique.

Il a aussi parlé du bien être au travail des professeurs en estimant: " Si on réussit ça, on réussira la transformation du système. "Ce qui est bon pour les professeurs l'est pour les élèves ".

Cette visite consistait, surtout à chercher à rassurer le pays avant cette rentrée un peu particulière, marquée par l'épidémie de coronavirus. Un déplacement clairement placé sous le signe de la communication.

Certains sont plutôt "sereins" car ils ont vécu le retour à l'école en mai, d'autres s'"inquiètent" de faire cours aux plus petits en portant un masque: enseignants et professeurs font leur prérentrée lundi dans un contexte inédit. Ils participent à la forme de l'apprentissage et à à la forme de l'enseignement scolaire. "Ce lycée Pierre-et-Marie-Curie est particulièrement actif pour ce qu'on appelle l'école inclusion scolaire, sa capacité à scolariser des élèves en situation de handicap, et de les amener vers un métier ".

Si le protocole sanitaire a été élaboré en juillet, avant le rebond épidémique, il "est simple et clair, a ajouté Jean-Michel Blanquer, il n'a pas vocation dans ses grands principes à varier, car il prévoit toutes les situations", comme une circulation plus active du virus. "Le protocole sanitaire est encore valable et le sera tout au long de l'année". Il est l'"un des plus stricts d'Europe, il nous permet d'avoir la rentrée la plus normale possible", selon lui.

Le masque à partir de 6 ans a été un débat parmi l'autorité scientifique. Au sein des établissements, le masque sera obligatoire en permanence pour les adultes.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) "a défini une série de mesures sur la ventilation, les volumes des espaces", les protections en plexiglas, la distance entre collègues, a-t-elle énuméré.

Concernant le coronavirus en milieu scolaire, il a tout de même précisé que des classes ou des établissements pourraient être fermés si plusieurs cas positifs étaient identifiés.

Pour prendre en compte la surcharge de travail due à la crise sanitaire, "les directeurs d'écoles bénéficieront d'une indemnité de 450 euros versée dès la fin de cette année", a annoncé Jean-Michel Blanquer, pour les "aider et les accompagner".

Dernières nouvelles