L'hôtel Trump de Vancouver fait faillite

L'hôtel Trump de Vancouver fait faillite

L'hôtel Trump de Vancouver fait faillite

Pour ceux qui aiment les panneaux, c'est de mauvais augure pour Donald Trump, à peine deux mois avant les élections américaines. L'hôtel n'accueillait plus de clients depuis début avril en raison de la pandémie de Covid-19 et plus de 200 employés avaient déjà été licenciés à cause de la crise économique. Dans la ville canadienne de Vancouver, la Trump Tower va définitivement fermer. Miné par des dettes de 4,8 millions de dollars selon le quotidien de référence The Globe and Mail, le Trump Hotel de la grande ville de l'Ouest canadien était situé dans le quartier des affaires, à quelques centaines de mètres de la splendide baie de Vancouver.

Il s'agissait d'un hôtel franchisé, où le patronyme Trump s'affichait partout, des peignoirs au "spa by Ivanka Trump". Malgré des tarifs compétitifs pour un hôtel de luxe - à partir de 280 dollars la nuit - ce dernier n'a jamais fait recette. C'est même la disparition de l'un des lieux les plus détestés de Vancouver. Le fils du président républicain, Donald Trump Junior, l'avait inauguré en février 2017, hué par des centaines de manifestants hostiles au locataire de la Maison-Blanche. Plusieurs personnages importants, dont l'ancien maire Gregor Robertson, ont émis des objections par rapport au nom de l'établissement, qui ne concorde pas avec les valeurs des Vancouvérois d'après lui. Au-delà de la politique du président américain, qui n'a encouragé personne à voir l'établissement d'un bon œil, la ville canadienne est aussi pionnière en matière d'écologie, bien loin de la façon de fonctionner des hôtels Trump. La Trump Organization ne devrait pas trop faire les frais de cette faillite.

Dernières nouvelles