Hausse des cas de COVID-19 : François Legaut déplore un relâchement général

Legault s'inquiète d'un «relâchement général» au Québec

Hausse des cas d'infections: Legault lance un appel à plus de discipline [VIDÉO]

"Le virus rôde toujours", prévient-il.

Le premier ministre demande donc aux Québécois de revenir à leurs bonnes habitudes et de respecter les consignes sanitaires afin d'éviter un reconfinement.

"Il y a un relâchement général au Québec, a déploré M. Legault lors d'un point de presse". "On n'exclut rien", a dit M. Legault.

Le bilan de la COVID-19 s'est alourdi de 140 nouveaux cas et deux décès supplémentaires lundi, pour des totaux de 62 492 cas et 5760 décès depuis le début de la pandémie.

Il n'y a pas de cause unique, a indiqué le premier ministre, soulignant que la réouverture des bars, la reprise des activités sportives et des éclosions dans des entreprises ont probablement influencé ce bilan à la hausse, après une baisse marquée des cas durant l'été.

François Legault a évoqué l'augmentation envisagée de la production en serre stimulée par des tarifs préférentiels d'Hydro-Québec et se dit conscient du défi de la compétitivité des prix québécois par rapport à ceux des produits importés. "Ce n'est pas acceptable". Et surtout, surtout, je ne veux pas fermer les écoles. Nous devons cela à nos enfants.

Trois facteurs qui risquent de mener à une hausse de cas sont à surveiller: la rentrée scolaire, les travailleurs qui retournent au travail physiquement et les journées plus froides de l'automne, qui feront en sorte que les gens se réuniront plus à l'intérieur.

Mais pour l'instant, la rentrée ne semble pas l'inquiéter outre mesure: l'expérience du printemps dernier a démontré que la transmission en milieu scolaire était contrôlable.

Dernières nouvelles