Le chômage partiel prolongé en 2021 si nécessaire

EcoQuick									
					
								578324 EUROS			
				Bruno Le Maire a déclaré en 2017 un patrimoine brut de 578.324 euros

EcoQuick 578324 EUROS Bruno Le Maire a déclaré en 2017 un patrimoine brut de 578.324 euros

Plusieurs millions de Français bénéficient actuellement des mesures de chômage partiel, prévues jusqu'à la fin de l'année. Les Français ont économisé 100 milliards d'euros depuis le début de la crise "soit le même montant que le plan de relance", a souligné le ministre.

"Pour les secteurs les plus exposés - hôtels, cafés, restaurants, événements - il y aura un chômage partiel jusqu'à la fin de l'année". Mis en place dès le début de l'accouchement à la mi-mars, le système de chômage partiel, limité à six mois, prévoit une indemnité de 84% du salaire net du salarié (72% à partir d'octobre). "Si par la suite nous devons le maintenir, nous le maintiendrons", a lancé le ministre. "Pour le moment, ce n'est pas prévu mais nous avons toujours répondu " a-t-il ajouté, expliquant être conscient de "cette angoisse de millions de Français pour leur emploi ".

Selon une estimation du service de statistiques du ministère du Travail (la Dares), fin août, près de 2,4 millions de salariés du secteur privé étaient en chômage partiel en juillet.

Un dispositif d'activité partielle de longue durée, présenté par l'exécutif comme un " bouclier anti-licenciements", a par ailleurs été instauré fin juillet pour quelques secteurs faisant face à une réduction d'activité durable, comme l'aéronautique. Ils étaient 8,8 millions en avril. "'Nous allons effectivement vous demander de respecter les contreparties que nous allons définir avec les parlementaires, a-t-il poursuivi, qu'elles soient environnementales, sur les accords d'intéressement et de participation, ou sur la gouvernance des entreprises, par exemple pour accélérer cette parité femmes-hommes dans l'entreprise qui est indispensable'".

C'est ce qu'a encore affirmé Bruno Le Maire "la dette sera remboursée". Mais il sait que ce sera difficile de les convaincre: "le vrai défi c'est moins d'aller dépenser plus d'argent public que d'inciter tous les Français à investir dans l'économie pour relancer cette machine", a-t-il déclaré le 3 septembre 2020 sur France 2.

Dernières nouvelles