AstraZeneca annonce une pause dans les essais cliniques de son vaccin

Covid-19 Astra Zeneca reprend ses tests pour un vaccin au Royaume-Uni

Un vaccin contre le Covid-19 stoppé après l'apparition d'une maladie inexpliquée chez un patient

Le groupe anglo-suédois a annoncé mardi avoir suspendu l'essai clinique de son vaccin contre le Covid-19 après qu'un des participants a contracté une affection inexpliquée.

La suspension de cet essai a des conséquences sur les essais cliniques d'autres vaccins d'AstraZeneca, ainsi que sur les essais cliniques conduits sur des vaccins contre le Covid-19 par d'autres laboratoires pharmaceutiques, ajoute-t-on de même source. AstraZeneca est le partenaire industriel de l'université britannique Oxford, et leur vaccin est l'un des projets occidentaux les plus avancés, testé sur des dizaines de milliers de volontaires au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud et, depuis le 31 août, les États-Unis, dans ce qu'on appelle la phase 3 des essais, la dernière, devant vérifier sécurité et efficacité.

Cette pause "est une action de routine qui est requise dès qu'une maladie potentiellement inexpliquée apparaît dans l'un des essais, pendant l'enquête, afin de maintenir l'intégrité des essais", déclare la société.

C'est la première suspension connue d'un essai clinique concernant un vaccin expérimental contre le Covid-19. Selon, le site d'information Stat News, spécialisé dans le domaine de la santé, qui a d'abord rapporté l'information, le patient devrait se rétablir.

Le président de la Confédération des syndicats médicaux français dit n'avoir "jamais cru" à la possibilité qu'un vaccin soit commercialisé en 2020 ou en début d'année 2021. Le chef national médical adjoint Nick Coatsworth a réagi mardi dans les médias australiens assurant que la pause dans l'essai clinique ne signifiait en aucun cas "que ce vaccin est mort juste à cause d'une réaction indésirable".

Dernières nouvelles