Donald Trump nommé pour le prix Nobel de la paix 2021

Donald Trump nommé pour le prix Nobel de la Paix

Un député norvégien propose la candidature de Trump au prix Nobel de la paix Reuters • 09/09/2020 à 15:05

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a également nommé Trump pour le prix Nobel de la paix après avoir reçu une demande du gouvernement américain de le faire.

Jugeant que le Président américain a largement contribué à éliminer des tensions au Moyen-Orient, notamment entre Israël et les Émirats arabes unis, Christian Tybring-Gjedde, membre du Parlement norvégien, a de nouveau nominé Donald Trump pour le prix Nobel de la Paix.

Etre proposé pour le Nobel n'a pas valeur d'adoubement de la part de l'Institut Nobel norvégien, tenu d'accepter toutes les nominations pour autant qu'elles aient été envoyées avant le 31 janvier par une personne habilitée à le faire, comme c'est le cas de Christian Tybring-Gjedde en tant que député.

Donald Trump "le mérite, surtout si l'on compare avec d'autres lauréats du passé", a insisté l'élu norvégien.

Dans sa lettre au Comité Nobel, Tybring-Gjedde a écrit que l'administration Trump a joué un rôle clé dans l'établissement des relations entre les deux nations. La semaine dernière, Donald Trump était également intervenu lors du sommet Serbie-Kosovo, organisé à la Maison-Blanche.

" Comme on s'attend à ce que d'autres pays du Moyen-Orient suivent les traces des Émirats arabes unis, cet accord pourrait changer la donne et transformer le Moyen-Orient en une région de coopération et de prospérité". "Pour les lauréats du Nobel, que ce soit en mathématiques [il n'y a pas de prix Nobel dans cette discipline], littérature ou chimie, personne ne s'interroge sur leur personnalité", a-t-il fait valoir. "Ce n'est pas la personnalité qui fait qu'on reçoit le prix, mais ce que la personne a effectivement réalisé pour instaurer la paix dans le monde", a-t-il souligné.

De son côté, le président américain a accueilli ce même 9 septembre avec enthousiasme sa nomination.

A plusieurs reprises par le passé, le locataire de la Maison-Blanche avait évoqué le prestigieux prix, estimant être mal traité par rapport à son prédécesseur Barack Obama.

Dernières nouvelles