" "Pour Emmanuel Macron, la Turquie " n’est plus un partenaire " — Méditerranée

Méditerranée orientale: La Turquie dénonce les déclarations

Tensions France-Turquie : Erdogan met en garde Macron

En effet, la Turquie a décidé de monter au créneau, afin de dénoncer les déclarations jugées arrogantes, de la part du président Français.

Avant que ne se tienne un sommet des pays du sud de l'Union européenne à Ajaccio (Corse), Emmanuel Macron a tenu à appeler l'Europe à porter "une voix plus unie et plus claire" face au gouvernement turc, qui "n'est plus un partenaire". En effet, pour Ankara, la Turquie déjoue ses projets en matière de politique étrangère, ce qui aurait le don de l'agacer. "Au lieu de poser aveuglément comme l'avocat de la Grèce et des Chypriotes-grecs (.), la France devrait adopter une position favorisant la réconciliation et le dialogue", a-t-il poursuivi.

"Les propos d'Emmanuel Macron selon lesquels le peuple turc " mérite autre chose " semblent avoir été perçus par Ankara comme une tentative de dresser le peuple turc contre le président Erdogan". Le président français avait déjà déploré mercredi les "tentations impérialistes de quelques grandes puissances méditerranéennes" et appelé l'Europe à défendre ses "intérêts énergétiques, géostratégiques" dans cette zone.

Le ministère turc des affaires étrangères a profité de l'occasion pour s'en prendre au président français. Le ministère des Affaires étrangères assurera, pour conclure, que le peuple turc a toujours été très lié et continuera à l'être face aux oppressions et aux attaques extérieures.

Dernières nouvelles