Ses propos maladroits envers Melania Trump sur leur relation — Donald Trump

Trump admire la façon dont Poutine dirige la Russie, selon son ex-avocat

Etats-Unis : L'ancien avocat du président Trump l'accable dans un livre – Geotribune,

Dans ses mémoires, Michael Cohen, l'ancien avocat de Donald Trump, met en lumière l'admiration du Président américain pour son homologue russe, relate Associated Press qui s'est procuré un exemplaire du livre dont la mise en vente est prévue pour le 8 septembre. Dans son ouvrage il décrit le président Trump comme étant " incompétent", " égocentrique ", " menteur ", mais aussi " raciste ", notamment à l'égard de Nelson Mandela. Personne n'a pu passer à côté des nombreuses fois où la maman de Barron a refusé de tenir la main du président américain face aux caméras.

Donald Trump, adepte de pratiques scabreuses?

Le nouveau livre de Michael Cohen, contient aussi des détails croustillants sur la vie privée de Donald Trump et de son épouse Melania. À en croire l'avocat, qui publie une photo de la scène dans son livre, Donald Trump aurait même recruté un faux Obama pour le rabaisser et le renvoyer.

A l'inverse de Barack et Michelle Obama qui formaient le couple présidentiel américain le plus solide, Donald et Melania Trump sont souvent pointés du doigt pour leur absence de sentiments en public.

Ces révélations qui font déjà du bruit. A présent c'est au tour de l'avocat de prendre sa revanche du milliardaire en ternissant son image à l'approche de la présidentielle. "C'était la norme: Trump faisait part de sa piètre opinion des Noirs, en matière de musique, de culture ou de politique", écrit Michael Cohen, cité par le "New York Times".

Interrogé par l'AFP, la porte-parole de la Maison-Blanche a décrit M. Cohen comme un "criminel en disgrâce " et un "avocat radié " du barreau: "Il a perdu toute crédibilité et il n'est pas surprenant d'assister à cette dernière tentative pour profiter de ses mensonges", a affirmé Kayleigh McEnany dans un courriel mardi matin à l'AFP. Il a été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir menti au Congrès afin de protéger le président dans des affaires liées à la campagne de 2016.

Dernières nouvelles