Le Covid automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants gravement touchés

Le Covid reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants

Le Coronavirus va être reconnu comme maladie professionnelle

Le Covid-19 sera automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants touchés par le virus et ayant eu besoin d'un apport d'oxygène, les autres soignants et les non-soignants devant passer par un comité de deux médecins, selon le ministère de la Santé.

La mesure avait été annoncée au printemps par le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran. Comme le précise l'Assurance maladie sur son site, "la reconnaissance permet aussi de bénéficier d'indemnités journalières plus avantageuses que lors d'un arrêt maladie courant". En cas d'incapacité, le patient peut toucher une rente viagère, et en cas de décès, la famille peut percevoir une rente. Les ayants droit d'une personne décédée du Covid-19 peuvent également bénéficier d'une rente.

Prise en charge à 100 % des soins, meilleure indemnisation, rente.

.

Un autre régime va être mis en place pour tous les autres salariés, comme ceux de la grande distribution et du transport routier, qui ont continué à travailler pendant le confinement et qui ont contracté la maladie à cette occasion. Ce comité dit de reconnaissance de maladie professionnelle se chargera de définir s'il existe bien un lien entre la pathologie et le travail. Une enquête pourra avoir lieu sur le lieu de travail du malade.

Pour effectuer la demande, il faut joindre plusieurs documents: le certificat médical initial (CMI) établi par le médecin traitant, qui pose le diagnostic du Covid-19 et qui mentionne les éléments cliniques ou les examens ayant permis de poser ce diagnostic, un compte rendu d'hospitalisation mentionnant le recours à l'oxygénothérapie ou à une assistance ventilatoire et le diagnostic Covid-19 lorsque c'est le cas, ou encore un justificatif d'activité professionnelle.

Dernières nouvelles