Coronavirus : ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex a exhorté les Français à respecter scrupuleusement les gestes barrières après le Conseil de défense de vendredi consacré au coronavirus

Covid-19 : Castex annonce la réduction de la durée d'isolement et des recrutements dans les ARS

Jean Castex, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures afin de faire face à la circulation de la covid-19 en France et dans les régions d'Outre-Mer.

Le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé ce vendredi 11 septembre depuis Matignon pour annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie. "Le coronavirus est là pour quelques mois encore et nous devons réussir à vivre avec lui, sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé".

"Jean Castex a reconnu que les temps d'attente pour les tests de la covid-19 étaient " trop importants " et annoncé que des " créneaux horaires " seraient réservés pour les personnes prioritaires". 2 000 recrutements seront réalisés pour tracer les personnes positives et les cas contacts.

Évoquant une "dégradation manifeste" de la situation épidémiologique, avec désormais 42 départements placés en rouge contre 28 précédemment, Jean Castex a commencé par marteler l'importance du "respect scrupuleux des gestes barrières". Autant de départements dans lesquels les préfets peuvent déclencher des mesures supplémentaires sur les rassemblements dans les lieux publics, le port du masque ou encore l'ouverture de certains commerces comme les cafés et restaurants. Et pour que les choses soient claires, Jean Castex a égrené les cas considérés comme prioritaires. Ce qui fait de la France le troisième pays qui teste le plus en Europe. Le taux d'incidence est monté à 72 cas positifs pour 100 000 personnes contre 57 il y a une semaine.

"Pour la première fois depuis de longues semaines, nous constatons une augmentation sensible de personnes hospitalisées", a insisté M. Castex, selon qui cela "suscite particulièrement notre inquiétude". Attendre, ce n'est pas grave s'il n'y a pas d'urgence.

La durée d'isolement sera ramenée à sept jours. Sans s'attarder sur l'invraisemblable et inquiétante réaction en chaîne de labos pris d'assaut par tout un chacun, de résultats tardifs, de cabinets médicaux en soudaine surcharge et de l'absence de tout suivi cohérent et systématique en aval des " contacts " des testés positifs; jusqu'aux mesures d'isolement sans contrôle désormais réduites à une semaine.

"Notre stratégie ne varie pas ", affirme le Premier ministre. Le chef du gouvernement a demandé aux préfets concernés de lui proposer "d'ici lundi de nouvelles mesures complémentaires". "Pour ces personnes prioritaires, nous allons renforcer les circuits dédiés de dépistage ainsi les laboratoires leur réserveront certains créneaux horaires ", a souligné le chef du gouvernement. Le week-end dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran s'était dit favorable à une telle réduction. Faites attention, soyez très prudents pour quelques mois encore.

Dernières nouvelles