Trump annonce une normalisation de leurs relations — Bahreïn-Israël

Donald Trump annonce un accord de paix entre Israël et Bahreïn

Politique – La signature de l’accord de normalisation entre Israël et les Emirats prévue le 15 septembre à Washington (médias)

Au moment où le tweet présidentiel était envoyé, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu faisait la même annonce depuis Jérusalem, saluant "un autre accord de paix avec un autre pays arabe".

A son arrivée à la Maison Blanche, en 2017, Donald Trump avait promis de résoudre l'inextricable conflit israélo-palestinien, et avait confié à son gendre et conseiller Jared Kushner la tâche de proposer un accord de paix. L'accord entre Israël et les Émirats vise à rapprocher ces deux économies du Moyen-Orient avec à la clé des vols commerciaux entre les deux pays, et des investissements croisés dans les secteurs des hautes technologies, de l'agriculture, du tourisme et de l'énergie.

" Nos deux grands amis Israël et Bahreïn ont conclu un Accord de Paix", a-t-il ajouté.

Cette déclaration intervient après un accord de paix historique signé, jeudi, entre les Emirats Arabes Unis et Israël sous l'égide de Donald Trump. "Cet accord s'ajoute à la paix historique avec les Emirats arabes unis", a-t-il déclaré dans un communiqué en hébreu.

Dans un communiqué commun entre les États-Unis, Israël et Bahreïn, les dirigeants des trois pays annoncent l'établissement de relations diplomatiques entre Israël et le royaume de Bahreïn.

Bahreïn et Israël partagent la même hostilité à l'égard de Téhéran, que Manama accuse d'instrumentaliser la communauté chiite de Bahreïn contre la dynastie sunnite au pouvoir.

L'Autorité palestinienne et le mouvement islamiste Hamas ont immédiatement fustigé cette annonce.

Cet accord fera des Emirats et de Bahreïn les troisième et quatrième pays arabes à établir des liens diplomatiques avec l'Etat hébreu, après les traités de paix conclus avec l'Egypte (1979) et la Jordanie (1994).

Ramallah redoute que l'accord du 13 août ne remette en question la position des Etats membres de la Ligue, qui ont fait du retrait israélien des territoires occupés et de la création d'un Etat palestinien les conditions de la normalisation de leurs relations avec Israël.

Des responsables de la Maison Blanche ont déclaré que le président Trump assisterait à la cérémonie aux côtés d'une délégation israélienne conduite par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d'une délégation émiratie dirigée par le ministre des Affaires étrangères Abdullah Bin Zayed.

Dernières nouvelles