Indre-et-Loire : François Debré meurt quelques heures après son frère Bernard

François Debré s'est éteint à l'âge de 78 ans à son domicile

François Debré s'est éteint à l'âge de 78 ans à son domicile

Son décès est intervenu quelques heures après celui de son frère Bernard, urologue, ancien ministre et ex-député, mort à 75 ans des suites d'un cancer.

Journaliste et écrivain, il était le fils de l'ancien Premier ministre Michel Debré et le frère de Jean-Louis et de l'ancien ministre et député Bernard Debré, mort dimanche à 75 ans. Il a également occupé le poste de maire d'Amboise, de 1992 à 2001, et il a été ministre de la Coopération dans le gouvernement d'Édouard Balladur, entre 1994 et 1995.

Mais l'homme politique était aussi un grand nom de la médecine: chirurgien, professeur d'université, il fut chef du service d'urologie de l'Hôpital Cochin où fut notamment soigné le président François Mitterrand. François Debré, qui a lutté en vain plusieurs mois contre une maladie, est mort quelques heures après lui, à son domicile en Touraine. Il a aussi écrit de nombreux ouvrages en particulier de réflexion sur l'éthique médicale. "L'Euthanasie, l'impossible loi" (2004).

François et Bernard Debré étaient deux des trois fils de l'ancien Premier ministre Michel Debré. "Toutes mes condoléances à ses proches", a immédiatement réagi sur Twitter, au sein de sa famille politique, le député du Vaucluse Julien Aubert. Son frère jumeau Jean-Louis Debré, ancien ministre également, a été président de l'Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel. Bernard Debré fut à partir de 1986 député d'Indre-et-Loire, département dont il a été conseiller général (RPR, devenu UMP puis LR) de 1992 à 1994. Marié et père de quatre enfants, il a également été député de Paris entre 2004 et 2017.

Dernières nouvelles