Israël annonce un reconfinement national de trois semaines

Coronavirus : face à une recrudescence de l'épidémie, Israël décide un reconfinement généralisé

Israël annonce un reconfinement national de trois semaines

Les autorités avaient imposé la semaine dernière un couvre-feu à une quarantaine de villes du pays, ce qui n'a pas empêché le nombre de cas de progresser.

Pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, Israël avait imposé mi-mars un strict confinement durant lequel seuls les professionnels exerçant des métiers jugés essentiels avaient été autorisés à travailler et tout rassemblement public était interdit. Et le taux de reproduction (dit "R") se situe désormais entre 1 et 1,2, soit au dessus du niveau entraînant une accélération des contaminations. Cette restriction s'applique à l'intérieur comme à l'extérieur, à l'exception des écoles, lieux de travail, des mariages ou funérailles.

Si les conséquences économiques ont été désastreuses (26 % de chômage), cette décision précoce couplé à une politique de dépistage dynamique a permis au pays de juguler l'épidémie.

A Vienne, ville qui a enregistré samedi plus de la moitié des 870 nouveaux cas en Autriche, le chancelier Sebastian Kurz a déclaré que son pays était "au début de la deuxième vague" et que le nombre de cas devrait bientôt dépasser les 1 000 nouveaux cas. par jour. Le pays présente à la fois l'une des politiques sanitaires les plus libérales du continent, l'un des meilleurs bilan humains ("seulement" 9 400 morts) et surtout l'opposition populaire la plus vive aux mesures de distanciation sociale.

En France, le cap symbolique des 10.000 nouveaux cas en 24 heures a été franchi samedi, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays.

Les modalités de ce confinement doivent toutefois être votées et approuvées par le gouvernement cette semaine.

La Corée du Sud a décidé, elle, d'assouplir à partir de lundi ses restrictions anti-coronavirus pour les quelque 25 millions d'habitants de la région de Séoul.

Le reconfinement sera effectif à partir du vendredi 18 septembre à l'occasion de la fête de Roch Hashana.

Les autorités tentent de faire respecter les mesures de protection mais se heurtent à des résistances et doivent parfois employer la manière forte.

Netanyahu a fait face à une fureur nationale sur sa gestion de la pandémie.

Plus de 28.819.490 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués, dont au moins 19.133.300 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Des statistiques presque flatteuses, largement liées à l'enclavement du pays et à la jeunesse de la population, comparée aux Etats occidentaux plus durement touchés.

Dernières nouvelles