Les activités parascolaires peuvent reprendre

Les activités parascolaires autorisées à compter du 14 septembre

Les activités parascolaires autorisées à compter du 14 septembre

Par conséquent, les élèves pourront côtoyer leurs comparses de différentes bulles-classes à la sortie des cours pour enfin, prendre part à leurs activités sportives, parascolaires ou artistiques.

Les assouplissements annoncés par Québec, qui permettent la reprise des programmes de sports-études et les activités parascolaires, profiteront aussi aux élèves en difficulté et à ceux qui étaient privés de cours préalables à leur admission au cégep. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge en a fait l'annonce ce vendredi. Si leur région passe à un niveau d'alerte orange, les sports devront se disputer seulement entre élèves d'une même classe. Rappelons que ces directives s'appuient sur trois prémisses importantes: réduire les risques d'éclosion; faciliter les enquêtes épidémiologiques lorsque des cas de COVID-19 se déclarent; et minimiser les fermetures complètes d'écoles.

Sans ces assouplissements, l'Association des orthopédagogues du Québec craignait que des élèves vulnérables ne reçoivent pas les services auxquels ils avaient droit habituellement. Finalement, les élèves de 4 et 5 secondaire pourront suivre dans des groupes stables différents leurs cours à option qui sont des prérequis pour la poursuite de leur parcours scolaire. "Ils ont collaboré de façon extraordinaire depuis le début de cette pandémie et je suis convaincue que, grâce à leur attitude positive, la reprise des activités se déroulera de façon sécuritaire", a ajouté Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation.

Dernières nouvelles