Actualité aéronautique: La Grèce veut acheter des Rafale

Pompeo appelle à la désescalade militaire en Méditerranée

Tensions en Méditerranée : la Turquie dénonce les déclarations "arrogantes" de Macron

Kyriakos Mitsotakis a donné des précisions dimanche sur ce contrat historique qui fait de la Grèce le premier pays européen à se doter de l'avion de combat français.

Les tensions dans la région sont vives depuis que la Turquie a repris l'exploration énergétique en Méditerranée orientale le mois dernier, après que la Grèce et l'Égypte ont signé un accord de délimitation maritime controversé, rejetant le geste de bonne volonté d'Ankara consistant à interrompre une recherche précédente.

Le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé samedi 12 septembre un "important" programme d'achats d'armes et une réorganisation des forces armées du pays, dans un contexte de tensions avec la Turquie en Méditerranée orientale. En soulignant toutefois que cela ne signifiait pas qu'elle renonçait à ses droits dans cette zone. "Il y aura des allers-retours", a déclaré le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, à l'agence de presse d'État Anadolu. L'histoire remonte au 10 août 2020, quand des navires et des bâtiments de guerre turcs entrent dans les eaux territoriales grecques. La découverte d'importants gisements gaziers ces dernières années en Méditerranée orientale a ravivé des disputes anciennes, entre la Grèce et la Turquie à propos de leurs frontières maritimes.

Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a réaffirmé lundi que son gouvernement était prêt à un dialogue sans conditions préalables, mais il a ajouté que l'Oruç Reis reprendrait bientôt ses opérations après avoir quitté dimanche une zone au large de la côte sud de la Turquie.

L'Otan a annoncé que les deux pays avaient accepté d'entamer des "pourparlers techniques" avec pour objectif de prévenir des incidents entre leurs flottes en Méditerranée orientale. La Turquie mène également des prospections dans la Zone économique exclusive (ZEE) de la République de Chypre, pays de l'Union européenne (UE) qu'elle ne reconnaît pas en raison de la partition de l'île.

L'analyste estime que la décision de la Grèce peut certainement accélérer les négociations entre la France et la Croatie qui avait relancé un processus d'acquisition d'avions de combat d'occasion.

Dernières nouvelles