5 points à retenir de l’intervention d’Olivier Véran — Coronavirus

Covid-19: les tests salivaires désormais autorisés

En Guadeloupe, "si la situation sanitaire ne s'améliore pas, il faudra sans doute prendre des mesures encore

Sur les sept derniers jours, un total de 3.223 patients ont été pris en charge à l'hôpital.

50 personnes sont décédées ces dernières 24 heures à l'hôpital, contre 46 la veille. Depuis le début de l'épidémie, la France a comptabilisé 31.095 décès, dont 20.567 à l'hôpital.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a cité Lyon jeudi après-midi lors de sa conférence de presse.

Le taux d'incidence dépasse le nombre de 83 cas testés positifs pour 100 000 habitants en France ce mercredi 16 septembre (il était évalué à 40 à la fin du mois d'août).

Dans les zones et villes où la situation est particulièrement préoccupante, des décisions ont déjà été prises dernièrement comme l'interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes dans les parcs et sur les plages, le seuil de mille personnes à ne pas dépasser dans les grands événements et l'annulation de certains autres.

Nouveau durcissement envisagé à Marseille et en Guadeloupe.

Et "si la situation sanitaire ne s'améliore pas" à Marseille et en Guadeloupe - où des restrictions ont également été adoptées -, "il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes", a prévenu le ministre de la Santé.

Par ailleurs, les professionnels des crèches, qui devaient jusqu'à présent porter le masque uniquement en présence des parents, devront désormais le porter aussi avec les enfants, a annoncé Olivier Véran. " Les seuils critiques ne sont pas encore atteints mais nous serons extrêmement attentifs".

Dans les écoles, le protocole sanitaire devrait bientôt être allégé, a annoncé le ministre en indiquant qu'il "n'y a pas lieu de fermer des établissements entiers à la première alerte". Il est donc primordial pour le gouvernement que chacun fasse encore plus attention notamment pendant les rassemblements familiaux qui sont à limiter et avec les gestes barrières pour protéger les plus âgés. Ils n'ont donc pas besoin de faire de tests de dépistage.

"Le virus, qui " n'est pas devenu moins dangereux avec l'été", " circule très activement " chez les 15-45 ans, a indiqué Véran, reconnaissant des " difficultés organisationnelles sur les tests ".

Les syndicats de biologistes médicaux estiment à l'unisson qu'environ un tiers seulement des personnes qui sollicitent un test sont des cas prioritaires.

5 - Et pour les personnes âgées?

.

Il a ajouté que des opérations de tests antigéniques, directement analysables et ne nécessitant pas une étude en laboratoire, allaient être mises en place en Île-de-France et que les autorités attendaient de "façon imminente" l'avis de la Haute autorité de santé sur les tests salivaires.

Hausse régulière des contaminations, un record sur une journée hier.

Olivier Véran a donné quelques chiffres.

Lionel Barrand, président du syndicat des jeunes biologistes, est plus sceptique. Le rapport mentionne ainsi que "les enfants jeunes sont peu à risque de formes graves et peu actifs dans la chaîne de transmission du coronavirus".

L'épidémie de coronavirus est "à nouveau très active" en France où il va falloir apprendre à vivre avec le virus et faire des efforts supplémentaires pour l'endiguer, a déclaré ce jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Dernières nouvelles