Alstom: prix revu en baisse pour Bombardier Transport

FILIP SINGER- maxPPP

FILIP SINGER- maxPPP

Un accord définitif sur le rachat par Alstom de la division ferroviaire de Bombardier a été conclu avec un prix revu à la baisse de 300 millions d'euros. Le feuilleton courait depuis le 17 février dernier, date à laquelle le constructeur ferroviaire français avait confirmé "la signature d'un protocole d'accord " en vue de ce rachat. La réalisation de l'opération est attendue pour le premier trimestre 2021.

"Alstom considère que le prix d'acquisition devrait atteindre jusqu'à 5,3 milliards d'euros (Md€), après prise en compte des estimés potentiels ajustements et obligations post-réalisation liés au mécanisme de protection de la position de trésorerie nette", indique l'entreprise dans un communiqué. Ils débourseront en effet 900 millions d'euros de moins que prévu initialement dans le cadre de la fourchette haute du prix proposé par le management d'Alstom, en février dernier.

Ses actionnaires doivent encore donner leur feu vert lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 29 octobre. L'acte de naissance est prévu pour la fin du premier trimestre de l'année prochaine, soit deux ans après que la Commission européenne, par la voix de sa commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, avait apposé son veto à un premier projet de fusion, entre Alstom et l'Allemand Siemens.

Le nouvel ensemble emploie -sans déduire les cessions concédées pour satisfaire Bruxelles- environ 76.000 salariés pour un chiffre d'affaires de 15,5 milliards d'euros.

Le groupe français a annoncé, hier, avoir signé le "contrat d'acquisition " qui s'avère plus avantageux pour les actionnaires d'Alstom. Elle va permettre au groupe d'accélérer sur sa feuille de route stratégique et de renforcer son leadership dans un contexte de marché dynamique, à un moment où le transport durable est au cœur des préoccupations d'aujourd'hui.

La structure de financement de l'acquisition reste identique à celle communiquée précédemment, en particulier s'agissant de la taille et des termes de l'augmentation de capital avec DPS et des augmentations de capital réservées à CDPQ et Bombardier.

Dernières nouvelles