Donald Trump visé par une nouvelle accusation d'agression sexuelle — Présidentielle

L'équipe de campagne de Donald Trump dément les accusations de l'ex-mannequin

L'équipe de campagne de Donald Trump dément les accusations de l'ex-mannequin

"C'est alors que son étreinte s'est renforcée, ses mains étaient baladeuses et il touchait mes fesses, mes seins, mon dos, tout". Une ancienne mannequin américaine a accusé Donald Trump de l'avoir agressée sexuellement lors de l'US Open en 1997.

La jeune femme, qui avait 24 ans au moment des faits allégués, a eu la "nausée" et s'est sentie "bafouée", détaille-t-elle. "J'étais sous son emprise et je ne pouvais pas m'en sortir", a-t-elle déclaré, ajoutant: "Je ne sais pas comment vous appelez cela lorsque vous mettez votre langue juste dans la gorge de quelqu'un".

En septembre 1997, Amy Dorris aurait passé plusieurs jours avec Trump alors promoteur immobilier new-yorkais. Donald Trump, qui avait 51 ans à l'époque, "se fichait" de son refus, précise Amy Dorris.

Le média russe rapporte qu'elle a déclaré avoir été présentée à l'ancien homme d'affaires dans son bureau de Trump Tower le 5 septembre 1997 par son petit ami de l'époque, Jason Binn, un magnat des magazines de mode de luxe. La plaignante se serait levée pour aller aux toilettes, à l'écart. Cependant, alors que l'actrice en herbe quittait la salle de bain, elle aurait été approchée de près par Trump, qui l'attendait à l'extérieur. Elle confie au Guardian qu'après un bref échange verbal, elle aurait subi les assauts de son agresseur. Mais l'ancienne mannequin s'était rétractée, craignant de possibles représailles sur sa famille. Donald Trump a été plusieurs fois accusé de méconduite sexuelle avant son élection à la Maison blanche. Elle a récemment changé d'avis, affirmant vouloir donner l'exemple à ses filles, aujourd'hui âgées de 13 ans. "Je préfère être un modèle. Je veux qu'elles sachent qu'on ne laisse personne nous faire quelque chose sans notre consentement", défend Amy Dorris.

Dorris s'est aussitôt confiée à une amie et à sa mère, et plus tard, à un psychologue, qui ont tous les trois corroboré son témoignage.

Donald Trump a été accusé d'agression sexuelle ou de harcèlement par plus d'une dizaine de femmes. Dans un enregistrement datant de 2005 diffusé pendant la campagne présidentielle de 2016, il se vantait de pouvoir "attraper les femmes par la chatte" grâce à sa célébrité.

Dernières nouvelles