L’État " refusera la précipitation ", affirme Le Maire [Vidéo — Veolia/Suez

Economy Suez présente Bruno Le Maire avec son alternative à Veolia   Thierry Dufour  septembre 16 2020 2 min read

Economy Suez présente Bruno Le Maire avec son alternative à Veolia Thierry Dufour septembre 16 2020 2 min read

Le Conseil a demandé de rechercher auprès de Veolia une amélioration des termes de son offre et d'obtenir des assurances complémentaires sur la qualité du projet.

Veolia a réaffirmé sa volonté de vouloir prendre cette participation.

Selon cette même source, Criteria attend de connaître l'issue de l'offre soumise par Veolia et ne compte jouer aucun rôle actif pour aider Suez. Trois semaines après l'offensive de son concurrent Veolia, qui cherche à mettre la main sur ses activités à l'international, tout en revendant l'essentiel de ses actifs en France, le poids lourd du traitement de l'eau et des déchets se démène pour tenter d'échapper aux griffes d'un prédateur qu'il considère comme hostile. "La pression grandissante de l'opinion publique, le Green Deal européen et les plans de relance qui s'annoncent dans de nombreux pays font de l'ambition écologique une nécessité (...)".

" C'est ce que j'ai dit aux dirigeants de Suez: si vous avez une proposition alternative, travaillez sur votre proposition, elle devra répondre comme celle de Veolia aux conditions que nous avons fixées avec le Premier ministre: la préservation de l'emploi, une majorité française et le développement industriel en France", a-t-il ajouté, en refusant toute " précipitation " alors que l'offre de Veolia à Engie court jusqu'au 30 septembre. Cependant, dans un communiqué le groupe précise: "Le Conseil a été informé des échanges avec Suez". L'Etat, qui est actionnaire d'Engie, se montre prudent sur le dossier et avance à pas feutrés.

Le comité mandate également le secrétaire du CSE pour engager "toute action en justice" en son nom "ayant pour objet de solliciter la suspension de toute opération conduisant au rapprochement des groupes Suez et Veolia", y compris l'offre ferme d'acquistion par Veolia des 29,9% détenus par Engie dans Suez et l'OPA projetée par Veolia dans la foulée.

Un manifestant devant le siège de Suez à La Défense, le 8 septembre 2020.

Dernières nouvelles