Tennis: Naomi Osaka déclare forfait pour Roland-Garros

Roland-Garros: jauge encore réduite pour le tournoi

Roland-Garros : la jauge ramenée à 5.000 spectateurs par jour

Naomi Osaka lors de sa victoire à l'US Open, à New York le 12 septembre 2020. Mais elle a renoncé à la disputer, blessée à l'adducteur gauche, pour préserver son physique et ses chances en vue de l'US Open qui démarrait dans la foulée.

A dix jours de son coup d'envoi, exceptionnellement à l'automne (27 septembre-11 octobre), Roland-Garros a été rattrapé une nouvelle fois par la réalité du Covid-19: le Grand Chelem parisien ne pourra finalement accueillir que 5.000 spectateurs par jour. Il s'agissait pour Osaka d'un troisième titre majeur en carrière, après son premier triomphe à Flushing Meadows en 2018 et celui aux Internationaux d'Australie en 2019.

À 22 ans, Osaka a aussi pris une autre dimension en dehors des courts de par son activisme dans la lutte contre le racisme. Après la mort de Jacob Blake, qui s'est fait tirer plusieurs fois dans le dos par un policier dans le Wisconsin, elle a suivi le mouvement de boycott lancé par l'équipe des Milwaukee Bucks pendant les play-offs NBA, et a refusé de jouer sa demi-finale de Cincinnati.

Le circuit WTA et les organisateurs du tournoi s'étant montrés à leur tour solidaires en annulant les matchs prévus ce jour-là, elle est finalement revenue sur sa décision.

"L'évolution de la situation en matière d'hygiène en région parisienne a poussé la police parisienne à limiter le nombre de spectateurs pouvant pénétrer quotidiennement sur le site de 12 hectares de Roland Garros à 5000 pendant le tournoi", a déclaré la Fédération française de tennis (FFT) dans un communiqué. Une option alors validée par les autorités françaises et qualifiée de "responsable et raisonnable à date" par le directeur général de la FFT Jean-François Vilotte.

Ce durcissement intervient alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a décrit l'épidémie de Covid-19 comme "à nouveau très active dans notre pays" jeudi après-midi au cours d'une conférence de presse.

Économiquement, ce n'est pas du tout un détail pour la FFT et le tennis français, très largement irrigués par Roland-Garros, à hauteur de 80% en 2019 (255,4 M EUR sur un budget total de la FFT de 325 M EUR).

Dernières nouvelles