Tour de France: Quand Christian Prudhomme sermonne les maires écolos

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme dans un discours avant la 16e étape a sévèrement tancé les critiques formulées par les écologistes à l’égard de la Grande boucle

Tour de France : Christian Prudhomme défend le Tour contre les maires écolos

Mercredi, à Grenoble devant le maire Éric Piolle (EELV), Christian Prudhomme a sévèrement tancé les critiques formulées récemment par plusieurs élus écologistes sur le Tour de France. "Le Tour de France c'est une épreuve qui fédère, qui rassemble. Ne cassez pas ce qui rassemble", a-t-il déclaré avant la course. Dernièrement, le maire de Lyon Grégory Doucet avait relancé le débat jugeant l'épreuve "polluante" et "machiste". Un discours, un sermon aux côtés du maire écolo de Grenoble.

Tout d'abord, le directeur de la Grande Boucle a tenu à rappeler que les mesures sanitaires ont été respectées dans ce contexte jamais connu jusqu'à présent: "Peut être que nous n'avançons pas assez vite dans certains domaines, mais nous travaillons". Il y a tant de communautés, de communautarismes, de gens qui se séparent! Savez-vous qu'au mont Aigoual, par exemple, nous avons installé des filets anti-divagation des gens? Tout est fait en collaboration, nous parlons aux gens.

Le Tour, c'est notre pays!
Le directeur du Tour expose ensuite ce qui semble être la raison de son courroux, le déballage médiatique: "Seule la discussion sans parler dans les médias en premier peut aider, dit-il". "Je parlais de la Marseillaise, le Tour de France gagné par Bernard Thevenet ..." [Il brandit le bras au ciel.] Le Tour, c'est tellement plus que la plus grande course cycliste du monde. "C'est juste du bon sens", explique Christian Prudhomme, selon une vidéo publiée par "Le Dauphiné".

"Taper sur ce qui nous lie n'est pas une erreur c'est une faute". "Quand on va dans les fonds de vallées (...) 35% de chômeurs, des gens qui baissaient la tête et qui la relèvent (...) grâce au Tour parce qu'ils voient leur village qui est montré dans le monde entier".

Et de conclulre: "Je suis sûr que dans ce magnifique département de l'Isère, je suis sûr qu'à Grenoble, dans la métropole, dans la ville, les gens sont fiers". (.) "Mais ce qui nous rassemble, ce qui nous unit, c'est juste du bon sens".

Dernières nouvelles