Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides

L’ONG Foodwatch épingle 7 marques pour dénoncer les emballages plein de vide

Foodwatch pointe du doigt les marques dont les emballages sont «pleins de vide»

Et pour l'occasion, l'ONG Foodwatch lance une pétition contre les emballages "pleins de vide".

Nombreux sont les consommateurs, après avoir acheté un paquet de chips ou de céréales, à avoir remarqué que la quantité de nourriture était faible par rapport à des emballages " démesurés ". Après plusieurs plaintes, elle a décidé d'aller "vérifier en supermarché". Les autres entreprises affichent des taux de " vide " plus ou moins élevés: Lipton (43 % de vide), Léa Nature (58 %), Sojasun (34 %), Monoprix (35 %), Barilla (60 %) et Carrefour (50 %) et donc Leclerc (68 %). Une liste qui est susceptible d'évoluer si de nouveaux produits sont épinglés, prévient Foodwatch.

L'ONG explique par ailleurs que cette technique peut aider à gonfler les prix de certaines produits.

"Monoprix, par exemple, en plaçant judicieusement une grosse étiquette sur son pot d'épices qui cache un quart de "vide", vend en apparence son produit à l'unité moins cher que ses concurrents. Le prix au kilo est en revanche bien supérieur: 198,33 €/kg pour Monoprix contre 168,18 €/kg chez Ducros, par exemple ".

Dernières nouvelles