Covid-19 à Paris : interdiction des fêtes locales et étudiantes

Parmi ces cinq niveaux d'alerte, une zone d'alerte maximale a été notamment instaurée et ne concerne pour l'instant qu'Aix-Marseille et la Guadeloupe. Dans les métropoles en alerte renforcée, le télétravail est d'autant plus recommandé.

La Haute-Vienne est désormais en zone rougle clair dans la nouvelle cartographie présentée, le 23 septembre, par Olivier Véran. Les villes concernées sont Lille, Toulouse, Saint Etienne, Rennes, Paris et la petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier. La seule disposition imposée partout concerne les fêtes, les mariages et les événements associatifs qui devront se tenir en petit comité, soit à moins de 30 personnes, et ce dès lundi 28 septembre. Charge au préfet de décider dans les prochains jours l'horaire de fermeture exact.

Dans ces villes, les bars ne pourront pas rester ouverts après 22 heures, les salles de sport, gymnases et salles polyvalentes seront fermés, les fêtes locales ou étudiantes seront annulées, la jauge des rassemblements sera abaissée à mille personnes et les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public seront interdits. À partir de samedi, la totalité des bars et restaurants vont fermer.

Le président de la région PACA, Renaud Muselier, a dénoncé une décision "prise de façon unilatérale ", dans laquelle il voit un "quasi-reconfinement ".

Au CHU de Pointe-à-Pitre, trois fois plus de patients ont été admis sur les quatre dernières semaines que lors de la première vague. 16 morts ont été enregistrés en une semaine, alors qu'on en dénombrait 26 depuis le début de l'épidémie.

" La situation continue globalement de se dégrader, dans certains territoires, et les conséquences sanitaires, en particulier le niveau de tension hospitalière, exige que nous prenions des mesures supplémentaires ", a justifié Olivier Véran.

Ce niveau est le dernier avant l'état d'urgence sanitaire, selon le nouveau classement des autorités. Le taux de positivité des tests est également en légère augmentation, à 6,2%. Au total, plus de 950 patients sont hospitalisés en réanimation. Nous comptons 600 admissions par jour à l'hôpital. Dans les autres zones, en revanche, les restrictions sont bien plus sévères.

Ce sont les mesures les plus strictes depuis le déconfinement du mois de mai.

Dernières nouvelles