Donald Trump épingle (encore) Meghan Markle et souhaite "bon courage" à Harry

Capture d’écran- Twitter

Capture d’écran- Twitter

Après avoir appelé publiquement les Américains à utiliser leur droit de vote à l'occasion de la prochaine élection présidentielle, les Sussex se retrouvent dans le viseur de Donald Trump.

Meghan Markle qui a la nationalité américaine, tout en étant duchesse de Sussex a déclaré que cette élection de novembre était "la plus importante de notre vie", tout en se gardant de se prononcer en faveur d'un des deux candidats. Et en effet, le prince Harry ne pourra pas voter le 3 novembre prochain pour l'élection présidentielle américaine. Sans jamais citer Donald Trump, l'ex-star de Suits a ensuite enchaîné: "Lorsque nous votons, nos valeurs sont mises en pratique et nos voix sont entendues. Et que vous méritez d'être entendu".

Harry a précisé qu'il n'était pas possible pour lui de voter aux États-Unis. Si aucune loi n'interdit explicitement la famille royale britannique de voter, celle-ci s'est toujours abstenue pour rester neutre.

"Je souhaite bon courage à Harry, parce qu'il va en avoir besoin", a-t-il ajouté.

"Il est crucial de rejeter les discours de haine, la désinformation et les attaques en ligne ", a de son côté déclaré le prince Harry. "Alors que nous nous efforçons de réinventer le monde qui nous entoure, mettons-nous au défi de bâtir des communautés de compassion ". Meghan Markle a commencé: " Ce à quoi nous sommes exposés en ligne a un impact sur la façon dont nous nous comportons les uns les autres en dehors d'Internet. "Cela peut nous inspirer à être gentil, ou nous pousser à être cruel", a estimé Meghan Markle. Avant que ses propos ne soient complétés par ceux de son époux, pour conclure: " Mais quand le mal l'emporte sur le bien, pour beaucoup, que nous le réalisions ou non, il érode notre capacité à avoir de la compassion, et notre capacité à nous mettre à la place de quelqu'un d'autre.

Dernières nouvelles