Environ 10.000 emplois menacés dans le monde, selon Suez — Rapprochement Suez-Veolia

Suez est un géant mondial des métiers de l'eau et des déchets

Suez accélère son 'plan 2030' et compte 'doubler la valeur' pour les actionnaires dès 2022

Le directeur général adjoint de Suez estime qu'un rapprochement entre les deux groupes menacerait 4 000 à 5 000 emplois en France.

Il a précisé que ces calculs avaient été faits " ensemble " avec Veolia en 2012, lorsqu'un rapprochement entre les deux groupes avait déjà été envisagé, puis abandonné, les discussions ayant notamment achoppé sur la probable position dominante sur le marché de l'eau en France de la nouvelle entité qui aurait été créée. La direction de Suez, qui met en avant des risques pour la concurrence et l'emploi, est soutenue par l'intersyndicale, très remontée contre le projet.

" Quand on a vu le caractère effroyable du nombre de licenciements qu'on devait faire, on a refermé le dossier", a souligné Jean-Marc Boursier.

"La mise à jour de ce plan n'est pas une réponse à l'offre hostile de Veolia, car ce n'est pas notre rôle d'apporter une réponse ", s'est défendu le directeur général du groupe, Bertrand Camus, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. Suez compte faire progresser sa marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 100 points de base à 300 points de base entre 2019 et 2022. "Nous sommes prêts à l'écrire, à signer cet engagement", a-t-elle dit.

"La directrice générale adjointe du leader des services à l'environnement, Estelle Brachlianoff, s'est en outre dite prête à " discuter " avec Engie de l'ensemble du projet de rachat de ses parts dans Suez, y compris leur prix". "Les discussions sont possibles sur l'ensemble du projet". À un moment où la crise sanitaire est en train d'évoluer en crise économique, en crise sociale (...), quelle est la logique de détruire des emplois en France?

"Les salariés du groupe seraient éparpillés, car Veolia devrait revendre différentes activités pour répondre aux exigences des lois antitrust". ", a martelé M. Boursier". Mardi matin, lors d'une manifestation des salariés de Suez à La Défense, le secrétaire (CGT) du Comité d'entreprise européen de Suez, Franck Reinhold von Essen, avait également évoqué " une grosse casse sociale " en cas de rapprochement. Son activité Eau France, son métier historique, est au coeur de la bataille, Veolia prévoyant de la céder pour répondre à la législation de la concurrence. Il y aura forcément une grosse casse sociale (...). Si on applique le taux de 20 % qui est retenu pour les restructurations, cela fait 4 000 à 5 000 emplois supprimés " en France, a-t-il détaillé.

Après avoir rejeté les avances de Veolia à de multiples reprises, Suez a fait valoir mercredi soir dans un communiqué que cette cession serait "contraire" à sa raison d'être et à son intérêt social, ainsi qu'à celui de "ses parties prenantes et en particulier de ses salariés".

Veolia, qui propose d'acquérir l'essentiel de la participation d'Engie dans Suez (29,9% sur un total de 32%) avant de lancer une offre sur le reste du capital de son concurrent, a prévu de céder dans ce cadre l'activité Eau France de sa cible au fonds Meridiam pour éviter des problèmes de concurrence.

Dernières nouvelles