Disparition d’une jeune étudiante en Isère: un corps retrouvé dans un étang

DIRECT. Mort de Victorine: l'enquête avance une autopsie programmée

Disparition d’une jeune femme dans l’Isère: son corps inanimé découvert dans un ruisseau, une enquête ouverte

La procureure de Vienne s'entretient avec la famille de la jeune fille. La procureure a par ailleurs annoncé qu'elle allait se déssaisir dans l'après-midi au profit du pôle criminel de Grenoble.

Les parents de Victorine avait signalé sa disparition samedi soir aux gendarmes, déclenchant très rapidement des recherches. " Tout laisse à penser qu'il ne s'agit pas d'un accident ", a-t-elle conclu.

La brigade de Gendarmerie de Villefontaine a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.

La disparition de Victorine a rapidement inquiété ses proches, car "elle rentrait chez elle", et "il n'y avait pas de malaise, elle n'avait pas eu de problème dans sa journée". " Je vous en dirai plus juste après, une fois que je pourrai vous dire si oui ou non, ce corps est celui de Victorine ", a précisé Audrey Quey.

Après une battue organisée dimanche à l'initiative de la sœur aînée dans le secteur de la disparition, près d'un ensemble sportif, les recherches avaient repris lundi matin à l'aide d'un chien spécialisé, qui a marqué au niveau d'une buse près d'un ruisseau. Les points d'eau (étangs, ruisseaux) ont également été passés au crible par des plongeurs.

Parallèlement, des investigations techniques ont été menées sur la téléphonie, les bandes de vidéosurveillance sont exploitées et les enquêteurs ont procédé à de nombreuses auditions.

C'est Romane sa grande sœur, étudiante à Lyon qui a lancé l'appel sur les réseaux sociaux dimanche 27 septembre 2020. Mais la jeune femme n'est jamais arrivée. "Il ne s'agit pas d'une fugue, ce n'est absolument pas son genre", écrivait-elle à la fin de sa publication.

Dernières nouvelles