40 000 € de "Méga" malus en 2021 — Malus écologique

Concernant le malus CO2 le seuil de CO2 sera abaissé à 131 grammes à partir du 1er janvier prochain puis à 123 grammes en 2022

Budget 2021 : le malus en CO2 renforcé

Ce dernier devrait diminuer chaque année pour atteindre les 5000 € en 2022.

La prime à l'achat des véhicules électriques, de 7.000 euros en 2020, baissera au cours des années prochaines.

Vous avez jusqu'au 31 décembre 2020 afin de profiter de la prime ou du bonus écologique de 7000 € pour l'achat d'un véhicule électrique, à la condition que son prix d'achat ne dépasse pas les 45 000 €.

Ensuite, en 2021, la prime repassera à 6000 €, puis à 5000 € en 2022. L'amendement était pour le moins opaque puisqu'il ne prenait pas en compte les véhicules hybrides rechargeables par exemple. En revanche, aucune projection sur 2022. En d'autres termes, Bruno Le Maire précise de manière très claire que le malus indexé au poids des véhicules ne doit pas figurer dans le projet de loi de finances pour 2021.

"Nous maintiendrons une prime à la conversion généreuse de 3.000 euros pour les ménages modestes", a ajouté le ministre de l'Economie. Près de 55.000 véhicules électriques ont été vendus depuis le début de l'année. Reste à savoir si ces primes dégressives n'arrivent pas un peu trop tôt... Principale mesure: un nouveau durcissement du barème du bonus/malus en fonction des émissions de CO2.

Ainsi, alors que le seuil de déclenchement du malus est fixé à l'heure actuelle à 138 g/km de CO2, selon le cycle WLTP, il devrait baisser à 131 g/km à partir du 1er janvier 2021.

Quant à une accalmie en 2022, n'y pensez pas un seul instant. Déjà relevé de 10.500 à 20.000 euros en 2020, celui-ci doublerait donc à 40.000 euros (!) en 2021 pour les véhicules émettant plus de 225 grammes, puis 50.000 euros en 2022 pour ces mêmes véhicules. Autant dire que c'est la fin des sportives sur notre territoire sauf à vous procurer une occasion.

Le projet de loi de finances pour 2021 instaure également un crédit d'impôt spécifique en faveur de l'installation de bornes de recharge de véhicules électriques sur les places de stationnement résidentiel.

Quant aux pompes à carburant, le tarif réduit de l'E10 va progressivement être supprimé, avec l'alignement sur deux ans des trois tarifs de taxe sur les carburants (TICPE), le SP95, le SP95 E10 et le gazole.

Dernières nouvelles