Coronavirus: des médecins réclament "des mesures drastiques"

Un collectif de médecins réclame la mise en place
dès ce week-end de
mesures drastiques

Un collectif de médecins réclame la mise en place dès ce week-end de mesures drastiques.- Archives Fred Haslin

"Si nous ne mettons pas en place dès ce week-end des mesures drastiques [.], nous devrons faire face à une deuxième vague bien plus difficile à gérer pour les hôpitaux et services de réanimation que la première", alerte Patrick Bouet, le président de l'Ordre des médecins dans une tribune publiée dans le JDD de ce dimanche 27 septembre. Le tout avec un système de santé "incapable de répondre à toutes les sollicitations". Et ce, pendant de longs mois.

" La 2e vague arrive plus vite que nous le redoutions ", explique aussi Patrick Bouet dans un entretien au " Journal du Dimanche ", alors que l'Hexagone connaît une recrudescence des cas de contamination.

Dans une interview livrée à RTL ce dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué ne pas avoir l'intention, pour l'instant, de reconfiner le pays.

Pour Patrick Bouet, le sommet de l'Etat n'est pas à l'abri des critiques: le médecin, qui tacle la "technostructure du ministère de la santé", estime qu'il est "urgent de créer un "comité de pratique", une sorte de pendant au conseil scientifique centré sur l'organisation, la logistique, le concret, et de le doter d'une déclinaison au niveau de chaque département".

Le médecin généraliste a regretté que "le bilan de la première période n'ait pas été fait pour mieux se préparer à celle-ci".

"Ce qui nous attend est une épreuve". Il aurait fallu, pendant l'accalmie, "mettre en œuvre un processus de retour d'expérience" en organisant "des réunions au ministère de la Santé avec tous les acteurs de la crise". Beaucoup de professionnels de santé sont "épuisés, traumatisés", a-t-il aussi ajouté, rapporte Le Figaro. "Il était clair que les gens allaient se relâcher pendant les vacances et que les contaminations estivales des littoraux nourriraient les Covid urbains de septembre".

Le chef du gouvernement, qui s'exprimait au terme d'un Conseil de défense dédié à la Covid-19, a également annoncé que la durée d'isolement sera ramenée à une semaine au lieu de 14 jours. En fin de semaine dernière, le pays enregistrait à nouveau un triste record, dépassant la barre des 16 000 malades.

Dernières nouvelles