Les policiers pourront remettre des amendes de 1000$ par personne aux récalcitrants

COVID-19 : Des constats d'infraction et le port du masque dans les manifestations

COVID-19 : les chasseurs pourront changer de zone, mais doivent éviter les commerces

François Legault a aussi indiqué que les personnes habitant dans une zone rouge ne peuvent se déplacer vers une zone d'une autre couleur, pour aller y faire des activités qui sont interdites dans leur propre zone, comme aller au restaurant ou participer à un rassemblement, par exemple.

La décision est motivée par le fait que ces trois entités administratives comptent le moins de cas positifs encore actifs par rapport au taux de guérison: 27 sur 29 pour Etchemins, 18 sur 24 pour Montmagny et 18 sur 20 pour L'Islet.

D'entrée de jeu, monsieur Legault a comparé le non-respect des consignes à bruler un feu rouge à une intersection, affirmant que des constats d'infractions seront émis, au même titre qu'une infraction au code de la route. "L'objectif n'est pas de remettre le plus de constats possible, c'est plutôt de décourager les gens à contrevenir aux règles en place", a précisé Mme Guilbault.

Elle estime que les constats portatifs seront un outil plus "commode et dissuasif" pour les policiers, puisqu'il pourront directement donner une contravention.

Notons que toute infraction à une règle de santé publique peut aussi valoir à un contrevenant une amende entre 1000$ et 6000$. Les contraventions se monteront à 1000 dollars par personne.

Lors du point de presse, M. Legault est revenu sur les secteurs de l'économie qui fermeront dans les zones rouges, soit les salles de spectacles, de cinéma, les bars ou les salles à manger. "C'est parce qu'au printemps, il y a des efforts qui ont été faits par les jeunes pour réduire les contacts". Je demande aux Québécois à nouveau de faire des sacrifices.

Fait important: les interdictions en zone rouge demeurent dans toutes les autres zones.

Face au refus de collaborer de certains, dans les rassemblements privés, le premier ministre a annoncé que les corps policiers n'hésiteront pas à obtenir des télé-mandats, le soir même, pour être en mesure d'aller vérifier des situations et remettre des constats. "On est rendus à l'étape de sauver des vies", a-t-il conclut avant de préciser qu'il n'est pas impossible que des écoles soient fermées dans les prochains jours.

Dernières nouvelles