Le libéral Alexander De Croo nouveau Premier ministre — Belgique

Nouveau gouvernement en Belgique: Alexander de Croo nommé Premier ministre

Après plus de 490 jours, le Belgique retrouve un Premier ministre

Les élections législatives du 26 mai 2019, marquées par une progression des extrêmes et des écologistes, ont accentué le morcellement du paysage politique et rendu encore plus complexe la constitution d'une majorité autour des partis traditionnels. Ils seront sept, du centre-droit à la gauche, flamands et francophones.

Après plusieurs semaines passées à rapprocher leurs positions, les présidents de partis négociaient un programme de gouvernement, les questions budgétaires constituant l'un des aspects les plus âpres des discussions sur fond de crise économique liée à la pandémie de coronavirus.

Selon une source proche des négociations, les écologistes devraient hériter de trois ou quatre portefeuilles ministériels dont ceux du Climat et de la Mobilité. Une présence qui permet de compenser le fait que ce nouveau gouvernement est minoritaire dans le groupe des députés néerlandophones.

Ministre des Finances dans l'équipe sortante, Alexander De Croo était le favori pour le poste de Premier ministre. "C'était symboliquement important d'avoir un Premier ministre flamand car ce gouvernement va être attaqué en Flandre, dont les deux plus grands partis (N-VA et Vlaams Belang) sont dans l'opposition", a dit à l'AFP le politologue Dave Sinardet.

De Croo et le président du Parti socialiste Paul Magnette ont fait part de cette nomination au roi Philippe mercredi.

Une des mesures emblématiques est le relèvement progressif jusqu'à 1.500 euros net de la retraite minimum pour une carrière complète de 45 ans.

"On a tiré à pile ou face et c'est tombé sur Alexander, et c'est un excellent choix", a lancé M. Magnette en plaisantant au détour d'une réponse à la toute fin de la conférence de presse sur l'issue des négociations.

Le projet d'accord doit être validé par les partis Le projet d'accord doit encore être validé par chacun des sept partis, a priori d'ici au jeudi 1er octobre, date à laquelle la Chambre des représentants est appelée à siéger pour se voir présenter le nouvel exécutif.

Alexander De Croo, 44 ans, va succéder à la libérale francophone Sophie Wilmès, première femme à avoir dirigé un gouvernement en Belgique, en place depuis octobre 2019.

A la tête d'un attelage de centre droit soutenu par seulement 38 des 150 députés, Mme Wilmès bénéficiait depuis la mi-mars de pouvoirs spéciaux permettant de gouverner par arrêtés royaux pour affronter la pandémie qui a fait 10.000 morts en Belgique.

Alexander De Croo s'est adressé à Twitter pour remercier toutes les parties aux négociations pour l'accord conclu et affirmer que " le talent gagne des matchs, le travail d'équipe gagne des championnats.

Une impasse de près de 500 jours a été brisée à Bruxelles, le roi devant nommer le nouveau Premier ministre mercredi. Le vote de confiance pourrait intervenir samedi.

Réputée ingouvernable, la Belgique avait connu en 2010-2011 un record de 541 jours sans gouvernement en exercice.

Dernières nouvelles