Riner encore battu (et très en colère)

Tombeur de Riner un Ornais champion de France par équipes

Teddy Riner (PSG), battu aux pénalités par Joseph Terhec (Sucy) : "Une grosse erreur d'arbitrage"

Le double champion olympique n'a pas digéré l'élimination de son club, le Paris Saint-Germain, aux Championnats de France. Victorieux de son combat de reprise, plus tôt dans la matinée, huit mois après sa défaite au tournoi de Paris contre le Japonais Kokoro Kageura le 9 février (après une série de 154 succès), Teddy Riner a été battu lors de son deuxième duel, face à Joseph Terhec, en quarts de finale des Championnats de France par équipe, que le décuple champion du monde dispute avec le PSG, ce samedi à Brest. Les Parisiens affrontaient l'équipe de Sucy pour une place en demi-finales et les deux équipes étaient à égalité deux victoires partout.

Très remonté en zone mixte, Riner n'en démordait pas: il ne méritait pas de perdre ce combat. Ça me fait rire que la table centrale ne dise rien.

Teddy Riner s'est estimé privé d'un rôle de guide qui lui tenait à cœur: "Les jeunes, qu'est-ce que je vais leur dire?" Ils sont dégoûtés. Je suis le grand-frère, 31 ans, je dois montrer l'exemple. Normalement c'est une belle fête les Championnats de France par équipes (...) Qu'est-ce qui s'est passé là? Là, c'était 'on va tuer le Paris Saint-Germain', c'est dommage, c'est chose faite. Je montre l'exemple, je pose mon judo, j'essaie... et c'est moi qui suis pénalisé. "Encore, le premier shido, où c'est tous les deux... il n'y a pas de problème". Mais tu es arbitre, tu sais que tu as déjà fait une petite erreur et tu continues... non (...) C'est l'injustice que je ressens. "Il y a une grosse erreur d'arbitrage qui coûte un tour au Paris Saint-Germain".

Le patron du judo mondial était surtout déçu pour le reste de l'équipe du PSG, qui s'est finalement inclinée dans le match pour la médaille de bronze (la défaite était déjà actée avant le combat de Riner). Moi encore, ce n'est pas très grave, c'est les Championnats de France par équipe, je vais m'en remettre mais les jeunes qui comptaient grandir ensemble, écrire une page de leur histoire, c'est raté, donc c'est dommage.

Dernières nouvelles