10 départements portent plainte contre Zemmour — Mineurs isolés

Le président socialiste de Gironde porte plainte contre Eric Zemmour

Eric Zemmour prône la pression sur le Maroc

Une semaine après le début de cette polémique, Marine Le Pen a pris la parole sur RTL ce mardi 6 octobre 2020.

Marine Le Pen a plaidé le droit d'Eric Zemmour à la liberté d'expression. Le parquet de Paris a manifestement jugé que ça se discute, puisqu'il a ouvert une enquête pour "provocation à la haine raciale" et "injures publiques à caractère raciste". La présidente du Rassemblement national a été invitée à réagir aux propos d'Eric Zemmour sur les mineurs isolés.

Si la députée du Nord juge que les termes utilisés par le pensionnaire de CNews sont "évidemment excessifs", elle émet de sérieuses réserves sur le traitement judiciaire dont il fait l'objet.

Vendredi dernier, c'est le président du Département de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, qui a décidé de déposer plainte contre Éric Zemmour pour les mêmes propos.

"La liberté d'expression, selon la Cour européenne des Droits de l'homme (CEDH), c'est la liberté de choquer, c'est même la liberté de blesser". Face aux propos chocs d'Eric Zemmour, l'animatrice Christine Kelly a tenu à se dédouaner, expliquant qu'elle lui laissait la "responsabilité de ses propos". Jamais un groupe entier n'est constitué de violeurs, de voleurs ou d'assassins. "Mais il est sûr en revanche que je ne voudrais pas que cela cache le problème essentiel, qui est celui des mineurs étrangers isolés, qui sont un vecteur incontestablement d'insécurité", a insisté la dirigeante d'extrême droite.

Dernières nouvelles